ACTUS LOCALESECONOMIE

L’indice des prix stable, mais l’alimentaire en hausse

L’indice des prix à la consommation ne connait qu’un très léger frémissement entre décembre et janvier. Mais l’ISPF note une augmentation du prix de l’alimentation, compensée dans l’indice par la baisse, elle aussi saisonnière, des billets aériens.

Comme souvent, les fluctuations du prix des billets d’avion pèsent dans le calcul de l’institut des statistiques. Après les traditionnelles hausses de décembre, le poste « Transport » baisse de 2,2% en janvier, gardant une relative stabilité sur un an.

Dans le même temps le poste « Alimentation et boissons non alcoolisées » connait une évolution contraire : +2.2% sur le premier mois de l’année, tiré par le prix produits de la mer (+10,7% en un mois) et les légumes (+3,5%). Une variation là aussi habituelle en cette saison… Sauf que les produits alimentaires connaissent une hausse de plus de 4% sur un an. A noter, aussi, la baisse du poste « Habillement ».

En enlevant du compte les prix des transports aériens, l’ISPF calcule au global une inflation de 1,5% sur douze mois. Voire même de 2,7%, en ce qui concerne l’indice des prix ouvriers, calculé par l’institut pour correspondre au panier d’une famille modeste.

Article précedent

Poerani Bertrand, prix du public des Trophées du sport 2020

Article suivant

La direction aux affaires foncières définit ses axes stratégiques

1 Commentaire

  1. COROSOL
    15 février 2020 à 8h00 — Répondre

    Et si en premier lieu, la direction de concurrence et le service de répression des fraudes se penchaient sur l’étiquetage des prix dans les supermarchés et autres distributeurs de produits alimentaires. Je croyais que l’étiquetage des prix au kilo ou au litre était obligatoire. Pas au Fenua ? Le prix du panier des consommateurs en serait surement allégé. Les gens pourraient comparer les articles entre eux et calculer ce qui revient le moins cher, par rapport au prix au kilo. Mais non, on cherche surtout à les arnaquer, en faisant croire, par exemple, à des promotions qui n’en sont pas. Une grande surface de Pirae aurait du boulot à re étiqueter tout son magasin !!
    Allez Alexandre, un petit édito sur le sujet, que tout le monde prenne conscience que nous sommes pris pour des pigeons par les tenants de la place.

Laisser un commentaire

PARTAGER

L’indice des prix stable, mais l’alimentaire en hausse