INTERNATIONAL

Loi travail: Valls engage de nouveau la responsabilité de son gouvernement avec le 49-3

Paris (AFP) – Manuel Valls a de nouveau engagé mardi la responsabilité de son gouvernement sur le projet de loi travail, en annonçant à la tribune de l’Assemblée nationale son recours à l’article 49-3 de la Constitution dès le retour du texte en deuxième lecture, faute de majorité.

A la tribune, Manuel Valls a défendu les « avancées » obtenues sur un texte « de progrès social » qui a « fait l’objet d’une large concertation » et, comme en première lecture, a fustigé « une alliance des contraires, une alliance des conservatismes et des immobilismes » en visant la droite et les opposants de gauche au projet de loi.

« Cette alliance, c’est celle de ceux qui ne veulent rien changer », a-t-il critiqué.

Si aucune motion de censure n’est déposée dans les 24 heures, le projet de loi sera à nouveau adopté sans vote.

Passée l’étape de mardi au Palais Bourbon, le projet de loi n’aura pas terminé son parcours, puisqu’il y aura une brève navette avec le Sénat avant l’adoption définitive d’ici au 22 juillet par l’Assemblée.

Le groupe Les Républicains, qui a déjà fait savoir qu’il ne déposerait pas de motion, a quitté ses bancs à l’annonce du 49-3, sans attendre la fin de la brève intervention du Premier ministre. 

Quant aux opposants de gauche au texte, ils peinent à rassembler les 58 signatures de députés nécessaires à l’enclenchement de la procédure.

C’est le deuxième 49-3 sur le texte, le cinquième depuis le début du quinquennat en comptant les trois utilisés sur la loi Macron en 2015.

Le Premier ministre Manuel Valls à l'assemblée nationale, le 5 juillet 2016 . © AFP

© AFP Thomas SAMSON
Le Premier ministre Manuel Valls à l’assemblée nationale, le 5 juillet 2016

Article précedent

L'ancien super-flic Michel Neyret condamné à deux ans et demi de prison ferme

Article suivant

Basket: la France commence par une victoire face aux Philippines au TQO

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Loi travail: Valls engage de nouveau la responsabilité de son gouvernement avec le 49-3