ACTUS LOCALESPOLITIQUE

L’ONU vote l’abolition de l’arme nucléaire

Un traité a été signé la semaine dernière à l’ONU pour  interdire l’utilisation, la production, la fabrication, le stockage de toute arme nucléaire ou de tout dispositifs explosifs nucléaires. La France n’a pas signé ce traité. Pour le président de Moruroa e Tatou, Roland Oldham : « si la planète entière s’exprime pour l’abolition des armes nucléaires, c’est une pression sur ceux qui possèdent l’arme nucléaire ». Pour l’indépendantiste Richard Tuheiava, c’est « une avancée significative dans la question du nucléaire ».

La semaine dernière, un traité interdisant les armes nucléaires a été adopté aux Nations Unies. Mais les neuf pays détenteurs de l’arme nucléaire -la France, les Etats-Unis, la Russie, le Royaume Uni, la Chine, l’Inde, le Pakistan, la Corée du Nord et Israël- et les pays de l’Otan ont boudé les négociations. Dans un communiqué commun, la France, les Etats-Unis, et le Royaume-Uni ont considéré que ce traité « méprisait clairement les réalités de l’environnement sécuritaire international ». Mais pour les observateurs parmi lesquels le membre de la campagne internationale pour abolir les armes nucléaires, Patrice Bouveret : « La France ne pourra pas échapper à ses responsabilités vis-à-vis des Algériens et des Polynésiens qui ont été affectés directement par ses essais nucléaires ».

Le président de Moruroa e Tatou, Roland Oldham, était présent à l’ONU. Il a participé aux débats et se réjouit de ce vote, malgré le boycott des nations détentrices de l’arme nucléaire.

L’article 6 du traité voté la semaine dernière prévoit d’assister toutes les personnes ayant subi les conséquences d’un essai nucléaire. Les pays signataires s’engagent à remettre en état les zones touchées par des irradiations. Ils s’engagent aussi « en aucune circonstance (à) mettre au point, mettre à l’essai, produire, fabriquer, acquérir de quelque autre manière, posséder ou stocker des armes nucléaires ou autres dispositifs explosifs nucléaires« . Pour Roland Oldham qu’importe que les pays détenteurs n’aient pas participé au vote : « Il y a des personnes qui se lèvent, et notamment d’autres Pays qui demandent que soit abolie l’arme nucléaire ».

Pour l’élu bleu ciel à l’assemblée, et militant pour la réinscription de la Polynésie française sur la liste des pays à décoloniser de l’ONU, Richard Tuheiava, ce traité est « une avancée significative dans la question du nucléaire, du désarmement et de la non prolifération de l’arme nucléaire ».

Article précedent

Un motu à vendre plus de 620 millions à Ra’iatea

Article suivant

Tahiti refuse l'organisation des Jeux du Pacifique 2019

1 Commentaire

  1. microstring
    13 juillet 2017 à 10h48 — Répondre

    Tous les pays du monde ont vraiment signé. Cela m’étonne…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’ONU vote l’abolition de l’arme nucléaire