INTERNATIONAL

L'ouragan Matthew balaye Haïti, des milliers de personnes évacuées

Port-au-Prince (AFP) – Le féroce ouragan Matthew qui balayait Haïti mardi en direction de Cuba a déjà fait au moins trois victimes et poussé à l’évacuation de milliers d’habitants, détruisant des dizaines de maisons et menaçant notamment quatre millions d’enfants dans un pays totalement démuni.

Matthew a fait une nouvelle victime dans la ville côtière de Port-Salut, ont annoncé les autorités haïtiennes mardi. Un homme seul malade qui n’avait pas eu les moyens d’évacuer a été tué quand sa maison a été détruite par les vagues de la mer montante dans cette commune du sud de l’île.  

Une femme malade est décédée lundi soir dans la même ville, faute d’avoir pu sortir de chez elle pour des soins à cause des inondations.

Un autre homme était mort dans le naufrage d’une pirogue sur la mer démontée avec l’arrivée de la tempête dès vendredi, un deuxième étant porté disparu, selon les autorités locales. 

Au total, 9.280 personnes ont été évacuées dans les écoles, églises et autres centres communautaires, a indiqué Guillaume Albert Moléon, porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Des dizaines de maisons ont été détruites sous les coups de boutoir des intempéries, selon les premières données de la protection civile haïtienne qui recensait encore les dégâts. 

A Port-au-Prince, les conditions s’aggravaient dans la matinée, les habitants se protégeant des fortes pluies sous des bâches en plastique et autres moyens de fortune dans les rues en partie inondées. 

Au bord de la rivière, les curieux bravaient les rafales de vent malgré les ordres d’évacuation, les habitations précaires ne protégeant plus leurs occupants de la pluie qui s’intensifie. 

– Peur du choléra –

« C’est la pire tempête qu’Haïti ait connu depuis des décennies et les dégâts seront sans aucun doute significatifs », s’est inquiété Marc Vincent, représentant d’Unicef en Haïti. « Plus de quatre millions d’enfants pourraient être exposés aux dégâts de l’ouragan », a mis en garde l’organisation dans un communiqué. 

Matthew a frappé Haïti mardi à 07H00 (11H00 GMT) avec des vents atteignant 230 km/h, le classant en catégorie 4 sur l’échelle de Saffir-Simpson, qui compte cinq échelons. 

La force des rafales n’était pas retombée en fin de matinée, soufflant sur un rayon 95 kilomètres depuis l’oeil de Matthew, selon le dernier bulletin du centre américain de surveillance des ouragans (NHC) à 15H00 GMT. L’ouragan se déplaçait alors légèrement plus rapidement (17km/h) à son passage sur le Golfe de la Gonâve et se trouvait à 145 kilomètres de la pointe est de Cuba où il devrait frapper plus tard mardi, selon les météorologues américains. 

Puis l’ouragan « se rapprochera ou passera au-dessus du sud-est et du centre des Bahamas ce soir et mercredi avant d’approcher le nord-ouest des Bahamas mercredi soir ».

Pour la première fois, un ordre de surveillance ouragan a été émis pour un tronçon de la côte est de la pointe de Floride aux Etats-Unis, signifiant que des conditions caractéristiques de ce phénomènes risquent de frapper et que des vents puissants caractéristiques des tempêtes tropicales sont attendus dans les 48 heures. En prévision, la Floride et la Caroline du Nord, autre Etat du sud-est, ont décrété l’état d’urgence, ce qui permet aux autorités de débloquer rapidement des moyens. 

A Haïti, assurer aux personnes évacuées un accès à l’eau potable est une préoccupation majeure face à la crainte d’une épidémie de choléra, « avec déjà plus de 27.000 cas suspects recensés cette année, dont on estime qu’un tiers sont des enfants », selon l’Unicef.

Face au passage de Matthew, « notre première priorité est de s’assurer que les enfants aient assez d’eau potable », dit l’organisation. 

Matthew devrait provoquer de fortes précipitations, avec de 38 à 63 centimètres d’eau attendus dans le sud d’Haïti et des pointes jusqu’à un mètre, selon le NHC. Les fortes pluies s’abattront également sur le nord-ouest d’Haïti et l’est de Cuba.

« De brusques montées des eaux et coulées de boue pouvant coûter des vies sont probables à cause de ces précipitations dans le sud et le nord-ouest d’Haïti, le sud-ouest de la République dominicaine et l’est de Cuba », avertit le NHC. 

Sur l’île de Cuba, les autorités militaires américaines ont évacué les personnels non essentiels de la base militaire et prison de Guantanamo. Les 61 prisonniers sont à l’abri dans les installations prévues pour résister à ce type de tempête, selon l’armée américaine.

Une femme transporte ses effets personnels dans une brouette dans une rue inondée de Port-au-Prince, le 4 octobre 2016. © AFP

© AFP HECTOR RETAMAL
Une femme transporte ses effets personnels dans une brouette dans une rue inondée de Port-au-Prince, le 4 octobre 2016

883db5909fa742a8ef10aad4ebe920303d2c047a
Article précedent

Google dévoile Pixel, son nouveau téléphone entièrement conçu maison

Repondeur-radio1-7h30
Article suivant

Répondeur de 07:30, le 04/10/2016

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L'ouragan Matthew balaye Haïti, des milliers de personnes évacuées