ACTUS LOCALESSOCIAL

L’USATP déclare son bureau, la CSTP-FO le conteste

La composition du « bureau exécutif » de l’USATP, avec Mahinui Temarii comme secrétaire général, a été déposée mardi par Jean-Paul Urima auprès du palais de justice et de la direction du travail. De son côté, la CSTP-FO conteste la légalité de l’USATP et a déposé un nouveau recours en référé au civil qui sera examiné vendredi après-midi.

Jean-Paul Urima a officialisé mardi la composition du « bureau exécutif » de l’Union des syndicats autonomes des travailleurs de Polynésie (USATP). Douze noms sont indiqués dans la liste des « membres du bureau exécutif élus en assemblée générale constitutive du vendredi 22 juin 2018 pour la mandature 2018 à 2021 », que Jean-Paul Urima a fait parvenir à Radio 1. Cette liste porte les cachets, datés du 3 juillet 2018, du parquet, de la direction du travail et du greffe du tribunal du travail, conformément à la procédure exigée par le code du travail pour la création d’un syndicat.

Selon ce document, Mahinui Temarii est le « secrétaire général » de l’USATP, Jean-Paul Urima le « 1er secrétaire général adjoint », Heimana Piroue le « trésorier général ». et Teraiefa Chang le « secrétaire général d’honneur ».

Une deuxième page du document contient 31 noms de « référents sectoriels ». Selon ce document, l’USATP possède des représentants syndicaux dans les transports aériens et les aéroports, les transports routiers, la manutention portuaire, l’hôtellerie, les trois fonctions publiques, l’éducation, la santé, le BTP…

Joint par téléphone, Mahinui Temarii affirme à nouveau que cette nouvelle confédération USATP regroupe « 80% » des effectifs de la CSTP-FO, soit « 8 000 adhérents ».

 

Un référé vendredi à 15 heures

De son côté, la CSTP-FO a déposé un nouveau recours en urgence contre cette réapparition de l’USATP, un syndicat qui avait disparu en 1998 lors de sa fusion avec la FSPF pour créer la CSTP-FO. L’audience en référé devant le tribunal civil de première instance de Papeete est prévue vendredi 6 juillet à 15 heures.

L’avocate de la CSTP-FO, Marie Eftimie-Spitz, juge illégale la réunion du vendredi 22 juin 2018 à la Mission présentée par Mahinui Temarii comme « l’assemblée générale constitutive » de l’USATP. L’avocate porte notamment son argumentation sur l’utilisation des convocations à l’entête de la CSTP-FO pour une AG de l’USATP, et sur l’absence de statuts adoptés ce jour-là en AG.

Autre point de litige, la représentativité de l’USATP. Dans un courrier à la presse mardi, Marie Eftimie-Spitz estime que, dans cette liste, seuls Mahinui Temarii (représentant des dockers de Papeete), Jean-Paul Urima (fonctionnaires du Pays), Teddy Tearoha (agents du SDR) et Gérard Barff (pompiers de l’aéroport) peuvent être considérés comme des représentants syndicaux : « Les quatre syndicats concernés ne représentent pas plus de 265 voix » et « les autres personnes citées ne sont pas identifiées pour être à la tête de quelconques syndicats ou bénéficier d’une représentativité quelconque », écrit l’avocate de la CSTP-FO. Selon elle, « la CSTP-FO est toujours le premier syndicat du fenua avec 10 910 voix ».

Article précedent

Le Pays accorde une licence de téléphonie mobile à Viti

Article suivant

Un ado de 15 ans reconnaît être le hacker du fenua

4 Commentaires

  1. Iritahua
    5 juillet 2018 à 5h49 — Répondre

    Aue hoie e canon pardon galenon quand on est habitué à manger gros on ne pourra s’en passer et tous les moyens sont bon pour tout casser pour être le maitre suprême. Allez Temarii a hio to moua e a haere i mua

  2. 5 juillet 2018 à 10h29 — Répondre

    Toujours les mêmes têtes qui se battent à cause de leur incompétence. Comme certains politiciens il est temps d’en changer…

  3. Hirinake
    5 juillet 2018 à 13h46 — Répondre

    Temarii / Urima et Galenon / Frebault ce sont tous les memes parvenus de profiteurs et de fouteurs de merde patentes de la Polynesie. Tout ce qui les interesse ce sont les honneurs, qu’on parle d’eux dans le vernis de la societe, et le fric avc les indemnites par-ci par-la.
    Aita outou ei haama mea ma, a hoi i te fare.

  4. TAAHOA TERA MAU SYNDICAT PROFITEUR
    10 août 2018 à 10h53 — Répondre

    Tous dans le même sac et tous profiteurs également …
    Ils ne pensent qu’à leurs portes feuilles …
    HAAPAO TU

Répondre à TAAHOA TERA MAU SYNDICAT PROFITEUR Annuler la réponse.

PARTAGER

L’USATP déclare son bureau, la CSTP-FO le conteste