ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

Mahana Lodge : de l’école de commerce à l’auberge de jeunesse

© Radio 1

Depuis un peu plus d’une semaine, une nouvelle offre touristique est disponible à Papeete : le Mahana Lodge. Une offre particulière puisqu’il s’agit d’une auberge de jeunesse créée par Maui Shan, 29 ans, qui après des études en école de commerce a tout plaqué pour un tour du monde. Un voyage qui l’a inspiré.

C’est rue Gauguin à l’étage d’un immeuble que se trouve la première auberge de jeunesse référencée de Tahiti : Mahana Lodge, hostel & backpacker. Une structure quasi inédite dans le paysage touristique polynésien et imaginé par Maui Shan. Ce jeune auto-entrepreneur de 29 ans a d’abord poursuivi des études en école de commerce. De retour sur le fenua, il a travaillé dans l’entreprise familiale avant de tout plaquer pour assouvir son envie de voyage. Durant 11 mois, Maui Shan va visiter l’Amérique du Sud, les Etats-Unis, le Canada, l’Europe et l’Asie. En bon backpacker, comprenez un voyageur en sac à dos, le jeune homme a testé plusieurs auberges de jeunesse à travers le monde. Ce voyage a aussi été l’occasion de travailler dans le tourisme, une expérience qui a fait naître une vocation.

Six mois après son retour sur le fenua le projet Mahana Lodge a vu le jour. Il a fallu quatre mois de business plan, de demande de financement et de travaux pour y arriver. Au final, 5 millions de Fcfp d’investissement ont été nécessaire. La famille de Maui Shan l’a financé à hauteur de 600 000 Fcfp et a mis la main à la pâte pour les travaux. Le reste, soit à dire 4,4 millions de Fcfp, a été financé par la Sofidep qui a directement été séduit par le projet. Le jeune auto-entrepreneur est aussi dans l’attente d’une aide de la direction générale des affaires économiques. Il faut dire que le secteur du tourisme est porteur en Polynésie et que les backpackers sont de plus en plus nombreux à venir chercher une expérience inédite.

Depuis l’ouverture du Mahana Lodge le 26 décembre, déjà quatre backparkers étrangers ont séjourné dans les dortoirs. L’aventure de l’auto-entrepreneuriat marche donc bien pour le jeune homme qui a déjà d’autres projets touristiques en tête. Et si les réussites telles que celle de Christian Vanizette l’ont inspiré, Maui Shan espère que son expérience poussera d’autres jeunes à se lancer.

 

Article précedent

Le Pays suspend la commercialisation de l’Uvesterol D

Article suivant

Paul Meilhat rapatriera SMA par cargo

1 Commentaire

  1. Georgy
    5 janvier 2017 à 20h28 — Répondre

    Bonne chance à cette auberge de jeunesse c’est très bien de proposer ce type d’accueil Faaitoito

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Mahana Lodge : de l’école de commerce à l’auberge de jeunesse