ACTUS LOCALESLÉGISLATIVES 2017POLITIQUE

Maire Grandin : « Une vraie indépendance énergétique »

A quelques jours du premier tour des législatives, Radio 1 et Tiare FM vous aident à découvrir ou redécouvrir chacun des 27 prétendants à la députation. Portrait du candidat France insoumise dans la deuxième circonscription, Maire Grandin.

Maire Grandin a tout juste 31 ans et c’est la première fois qu’elle se présente à une élection. Elle est auto-entrepreneure et a créé, il y a cinq ans, une marque de vêtement. Elle est aussi coach en développement personnel. La confection de vêtements est une passion qui lui permet d’exprimer sa créativité. Seul hic, l’impression que sa couture ne fait pas évoluer le monde dans le bon sens. D’où son engagement dans l’association ia ora Taharu’u et dans le mouvement Colibri au fenua. « C’est un peu comme France insoumise, sauf que ce n’est pas un mouvement politique », explique-t-elle. Elle aime à dire que mère nature est ce qui nourrit son âme. Et elle se décrit comme « activiste et militante pour des causes justes et environnementales. C’est là où j’ai l’impression d’avoir une vraie légitimité dans ce que je fais ».

Portrait chinois :

Si j’étais un animal : Une panthère noire (une qui par hasard aurait aussi des ailes pour voler ! ).

Si j’étais un évènement : Tous les évènements qui célèbrent la nature.

Si j’étais un lieu: Polynésie de mon cœur.

Si j’étais une légende politique : Jean-Luc Mélenchon.

Mon livre de chevet : L’Avenir En Commun.

Mon film/ma série immanquable : Nus et Culottés ! Tellement de belles leçons de vie, ça donne foi en l’humanité.

Mon mentor : Mon intuition.

Ma devise : Toujours se remettre en question, prendre chaque épreuve comme une façon de se découvrir un peu plus pour mieux avancer.

Ce qui me révolte en politique : La corruption, les magouilles, les lobbies industriels et financiers, et le manque de participation du peuple dans les décisions qui le concernent.

La raison de votre engagement en politique : Ne plus subir les mauvaises décisions, faire ma part pour défendre le droit à la démocratie pour tous, malgré nos divergences politiques et contrebalancer le manque d’écologie et l’ultra-libéralisme dans le programme d’Emmanuel Macron.

Ce que vous détestez en politique : La politique ! Toutes ces manigances, ces égos en mal de reconnaissance et ces personnes malhonnêtes qui ont perverti la mission réelle qu’ils avaient : servir le peuple et protéger la nature.

La valeur qui vous décrit le mieux : La persévérance.

Profession de Foi

Article précedent

Patrick Howell : "l'environnement, l'emploi et de la croissance économique"

Article suivant

Hauts les coeurs, avec de l'amour on peut changer le monde - Edito 23/05/2017

1 Commentaire

  1. Temo
    24 mai 2017 à 10h16 — Répondre

    L’indépendance énergétique, tout le monde la prône, personne ne dit pourquoi c’est compliqué et combien ça coûte. Pour faire de la politique « autrement », il faudrait commencer par dire les choses aux gens. Mais ça suppose d’avoir étudié ses sujets au préalable. Je souhaite la réussite à tous les partis politiques qui confronteront leurs idéologies aux réalités, et qui parleront vrai au peuple.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Maire Grandin : « Une vraie indépendance énergétique »