ACTUS LOCALESECONOMIEENVIRONNEMENT

Makatea : Colin Randall garde espoir, le pays garde le silence

Dans un article publié sur le site de Radio New Zealand, le fondateur australien de la société Avenir Makatea, Colin Randall, annonce la présentation d’un code minier pour la Polynésie le 17 avril prochain. Interrogé, le gouvernement ne confirme pas les propos de l’entrepreneur.

Mardi, Radio New Zealand a publié sur son site un article intitulé « Nouvelles lois minières imminentes en Polynésie française ». Colin Randall, entrepreneur Australien qui souhaite reprendre l’exploitation de phosphate sur Makatea, y indique en effet que « le président polynésien, Édouard Fritch, lui a assuré qu’un nouveau code minier serait prêt le 17 avril ». Il est précisé que « on ignore comment les lois réglementeront l’exploitation des phosphates, mais M. Randall espère qu’elles lui permettront de faire avancer les choses ». Pour autant, le journaliste auteur de l’article indique que le gouvernement n’a pas souhaité commenter la déclaration de Colin Randall. Interrogé par Radio 1, le service de communication de la présidence a également répondu que « ces propos n’engagent que Colin Randall »…

 

 

Article précedent

Le répondeur de 7h30, le 09/04/2019

Article suivant

Le Samoana est arrivé à Tahiti mardi matin

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Makatea : Colin Randall garde espoir, le pays garde le silence