ACTUS LOCALESECONOMIE

Makemo en quête d’une solution pour éviter le blackout

Les éoliennes de Makemo © DR

Le tavana de Makemo, Félix Tokoragi, recherche désespérément un prestataire qui pourra assurer la production et la distribution de l’électricité sur son atoll en cas de liquidation de la Sem Te Mau ito api. Il estime que la commune est dans l’impossibilité de reprendre les actifs de la Sem qu’il considère comme « un bébé mort ». Pour l’élu, EDT-Engie ou « d’autres prestataires » comme des filiales de l’actuelle Sem pourraient ne pas rester insensibles à ce marché.

Le tavana de Makemo Félix Tokoragi est inquiet. Il attend les conclusions du tribunal mixte de commerce de Papeete concernant la production et la fourniture de l’électricité sur son atoll. Un service public assuré depuis 2007 par la Société d’économie mixte (Sem) Te mau Ito api dont les éoliennes ne fonctionnent plus depuis plusieurs années.

Résultat, la situation financière de la Sem est catastrophique et une procédure de conciliation a été ouverte devant le tribunal de commerce. Si la conciliation ne fonctionne pas, chacun des actionnaires devra, selon le tavana, récupérer ses actifs. La commune, compétente en matière d’énergie, se retrouvera alors sans solution d’approvisionnement en électricité.

Selon le tavana, Félix Tokoragi, des réunions tripartites (commune, Etat, Pays, NDLR) ont déjà eu lieu afin que des solutions soient trouvées. Le premier magistrat de l’atoll estime les dépenses liées à cette charge à « plus de 50 millions de Fcfp ». Des charges que la commune n’est pas en mesure d’assumer.

Mis à part EDT-Engie, le tavana Félix Tokoragi affirme que d’autres filiales de Te mau Ito api seraient prêtes à reprendre le flambeau. L’élu dit ne pas y voir d’inconvénient mais être toujours en attente de propositions concrètes.

Article précedent

Concurrence : « Le résultat pour les consommateurs va arriver progressivement »

Article suivant

Deux ans après, le chikungunya continue à faire souffrir

4 Commentaires

  1. Iritahua
    16 juin 2017 à 7h12 — Répondre

    La société Dominique & Alban et compagnie des compétents en la matière.

  2. Hirinake
    16 juin 2017 à 10h50 — Répondre

    @ Iritahua tu as oublie sur la liste Albert Solia et Bruno Marty !!!! Aita tuai la vie pour eux !

  3. MERCI aux anciens tavana de MAKEMO ... cacahouette
    16 juin 2017 à 14h04 — Répondre

    M E R C I qui ??? M E R C I YIP … Voilà le résultat de ton idiot raa … TARIHUA , tu es à KATIU , cool la vie alors que ceux de MAKEMO s’inquiète grandement … OHIPA PII nae ta oe maia pe .

  4. TAVANA cacahuète
    16 juin 2017 à 14h09 — Répondre

    Je suis de MAKEMO, auparavant nous n’avions pas de souci parti électricité à l’exception du manque de gazoil parce que les bateaux n’ont pas ravitaillé les îles sinon autrement tout baigne lol … TOKORAGI Félix , la solution est toute simple: ramener comme avant , c’est à dire que la mairie gère … nommé un employé communal pour approvisionnement c’est tout …

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Makemo en quête d’une solution pour éviter le blackout