ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Malaise à l’APF : les élus plutôt en retrait

© Cédric Valax

Les élus, et notamment les membres du bureau de l’assemblée, ont fui la presse lundi pour éviter de prendre position sur l’affaire du « malaise » des agents de leur institution. Au niveau du bureau, seule l’UPLD Minarii Galenon a accepté une interview, déclarant ne pas être au courant du problème et trouver dommage qu’il ne se règle pas en interne.

L’élue UPLD Minarii Galenon est la seule membre du bureau de l’assemblée à avoir accepté de s’exprimer lundi sur le « malaise » au sein des services de l’assemblée. Frileuses, les présidentes du groupe Tahoeraa et Tapura à l’assemblée, respectivement Teura Iriti et Sylvana Puhetini, ont préféré attendre que l’ambiance soit plus sereine pour pouvoir s’exprimer.

L’élue bleu ciel, Minarii Galenon, dit avoir découvert le « malaise » vendredi dans les médias. Elle se rappelle que la réorganisation des services a été enclenchée juste après le rapport de la chambre territoriale des comptes (CTC) et l’audit de l’assemblée. Selon elle, Marcel Tuihani ne « fait qu’appliquer » ce qui a été préconisé. Minarii Galenon dit ne pas avoir entendu parler de « harcèlement » des agents avant la lettre ouverte publiée vendredi. « Le personnel ne nous a jamais interpellé là-dessus. Je trouve cela dommage, car je pense qu’on aurait pu régler ce problème. » Le problème, selon elle, est la rapidité de la mise en place de cette réorganisation.

Parmi les revendications des agents, Minarii Galenon compte appuyer la demande portant sur le choix collectif des nominations des chefs de service par l’ensemble du bureau. Sur la plainte en diffamation annoncée par Marcel Tuihani, l’élue trouve cette issue « dommage » et appelle au dialogue.

Article précedent

Fritch rencontre l’intersyndicale mardi matin

Article suivant

Marcel Tuihani veut porter plainte en diffamation

4 Commentaires

  1. Taaroa
    13 février 2018 à 8h32 — Répondre

    L’élue qui découvre le malaise dans les médias, n’est pas vraiment sociabilisée avec les personnes qu’elle côtoie à l’APF. Donc elle ne connaît pas le dossier mais elle donne des conseils … ça en dit long sur la personne …

  2. HERE
    13 février 2018 à 9h35 — Répondre

    C’est dommage que les agents de l’APF ne se soient pas manifestés auprès de nos élus à temps et en heure pour éviter de rendre celà publiquement ( mais bon quelques part c’est bien parce qu’il y a de la transparence mais bon c’est dommage. )
    FAAITOITO Monsieur le Président de l’APF .

  3. TAAHOA
    13 février 2018 à 11h30 — Répondre

    Cet article est incohérent par rapport aux sujets de ces confrères puisque tout les médias affirment que jeudi à l’APF il y aura des règlements de compte par rapports à ce courrier. Mr Tuihanil fait son cinéma il à pas encore fais le ménage par rapport aux absences de ses agents depuis qu’il est au perchoir???
    Non il place tous ces amis à des postes important et cela depuis 2016, intox du président pour faire passer la pilule de ses nouveaux chefs avant les élections et le changement de président de l’APF.

    • 13 février 2018 à 13h06 — Répondre

      Bonjour, de quelle incohérence parlez-vous ? La lettre ouverte des agents de l’assemblée envoyée vendredi sollicitait les élus de l’assemblée, qui ont refusé de s’exprimer lundi lorsque les médias les ont interrogé.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Malaise à l’APF : les élus plutôt en retrait