ACTUS LOCALESECONOMIE

« Manger Local » s’offre sa première vitrine en magasin

©Pascal Bastianaggi

Jeudi a été mis en place le premier étal « Manger local » du nom de la campagne lancée par la chambre de l’Agriculture et de la Pêche lagonaire. L’objectif est de permettre aux consommateurs d’identifier rapidement les fruits et légumes locaux pour les privilégier. Cet étal est en fait un « pilote » avant la mise en place d’autres actions de valorisation dans d’autres enseignes commerciales.

 Le premier étal « Manger local » a été inauguré jeudi matin dans le magasin SU Tamanu Punaauia. Ces étals sont une des actions développées dans le cadre de la campagne « Manger local » instituée par la chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire. Le magasin Tamanu fait parti des signataires de la charte « Manger Local ». Une charte qui lie une dizaine de groupes de distributeurs avec plus d’une cinquantaine d’agriculteurs ou groupements d’agriculteur. L’opération a pour but de développer la consommation des produits locaux, mais aussi de renforcer la confiance dans ses produits et en améliorer la distribution en leur offrant une meilleure vitrine.

Pour Stéphane Lequerré, directeur de la grande surface signataire de la charte, l’intérêt de celle-ci est de réduire le circuit de distribution et permettre aux consommateurs d’en bénéficier. Mais à l’heure actuelle, selon lui, « il est difficile de satisfaire quotidiennement  la demande de produits locaux ».

Si sur le principe de consommer local, tout le monde est d’accord, une question demeure. Celle du coût des produits locaux qui sont plus chers que les produits importés. Des efforts seront-ils consentis pour en faire baisser le prix. Yvette Temauri, la présidente de la Chambre d’Agriculture, met en avant la fraîcheur des produits et le travail qu’il y a derrière, mais ne désespère pas d’arriver à un prix qui satisfasse tout le monde.

Le stand Manger Local installé dans le magasin a provoqué la curiosité des clients, et si le coût des produits, un peu plus élevé que les produits importés, n’a pas eu l’air d’être un frein à leurs achats,  ils restent néanmoins vigilants.

Mais l’opération Manger Local sera un réel succès le jour où tous les distributeurs, grandes et moyennes surfaces adhéreront à la charte. Et pour l’instant, ce n’est pas vraiment le cas. Il reste encore du travail et pas mal de discussions pour arriver à convaincre les derniers récalcitrants. Pour Tearii Alpha, ministre de l’Economie verte, il ne s’agit pas pour l’instant d’obliger les distributeurs à signer la charte.

Article précedent

Le câble Natitua dans les entrailles de l’Île de Batz

Article suivant

Les Oceania de taekwondo sauvés, la réunification pas gagnée

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

« Manger Local » s’offre sa première vitrine en magasin