AFPINTERNATIONAL

Manif pour tous: des milliers de personnes pour peser sur la présidentielle

Paris (AFP) – « On lâchera pas »: près de 24.000 personnes selon la police, près de dix fois plus selon les organisateurs, ont défilé dimanche à Paris pour raviver la flamme de la Manif pour tous, en espérant peser sur les candidats à la primaire de la droite et la présidentielle.

Le défilé a rassemblé entre 23.000 et 24.000 personnes, selon la préfecture de police de Paris. Les organisateurs avancent le chiffre de 200.000. La précédente manifestation, en octobre 2014, avait réuni 70.000 personnes selon la police, un demi-million selon le mouvement. 

« J’espère que cette manifestation aura un poids sur la présidentielle », a déclaré Guy, 29 ans, bibliothécaire. Venu du VIIe arrondissement de Paris, il souhaite le « retour des principes de la civilisation chrétienne en matière de famille, institutions, travail… »

Personnes âgées ou enfants accompagnés de leurs parents, élus ceints de leur écharpe tricolore, ont défilé dans une ambiance bon enfant, derrière une banderole sur laquelle on pouvait lire « En 2017, je vote pour la famille ».

Dans la foule, de nombreux drapeaux tricolores ou des drapeaux aux couleurs rose et bleu du mouvement.

La Manif pour tous comptait sur la mobilisation pour montrer qu’elle est une force avec laquelle il faut compter pour la présidentielle.

« Cette manifestation va conforter notre crédibilité (…) C’est une réussite. En dépit de tout ce qu’on peut dire sur nous, de l’anathème, le public reste mobilisé », a affirmé à l’AFP Ludovine de la Rochère, présidente du mouvement. Avant d’appeler à la tribune les manifestants à se « mobiliser » en vue de la primaire de la droite. 

Des personnalités politiques participaient à la marche, dont le député Jean-Frédéric Poisson (PCD), seul partisan de l’abrogation de la loi Taubira parmi les candidats à la primaire de la droite.

De fait, le mouvement peine à se faire entendre des principaux candidats à cette primaire. François Fillon a dit samedi son « soutien » aux manifestants, mais souhaite amender, et non abroger, la loi autorisant le mariage homosexuel. Son nom, prononcé à la tribune dimanche, a été hué par une partie de la foule.

– « Jusqu’à l’abrogation » – 

Se trouvaient aussi dans le cortège les députés Hervé Mariton (LR), Marion Maréchal-Le Pen (FN), le maire d’extrême droite de Béziers Robert Ménard, Louis Aliot (FN), ou encore Geneviève de Fontenay, ex-présidente du comité Miss France.

Votée en 2013, la loi Taubira a ouvert le mariage aux personnes du même sexe, suscitant un mouvement de contestation qui, au plus fort, a rassemblé plusieurs centaines de milliers de personnes dans les rues de Paris, avant de connaître un net essoufflement après le passage de la loi en mai 2013.

« Ils avaient dit que la Manif pour tous c’est du passé, mais nous resterons là jusqu’à l’abrogation de la loi Taubira », ont lancé des organisateurs du haut d’une tribune. Selon eux, « le mariage pour tous n’est pas entré dans les mœurs ».

Mais l’adhésion aux idées défendues par le mouvement semble s’effriter: un quart des Français (24%) s’en disent « proches » contre 31% en 2014, selon un sondage Ifop pour Atlantico.

Scandant « PMA, GPA, on lâchera pas, tous ensemble pour mener le combat », les manifestants ont suivi le mot d’ordre du rassemblement contre la procréation médicalement assistée (PMA) « sans père » ou encore le « scandale de la GPA » (gestation pour autrui).

D’autres s’en prenaient au « lobby » des associations de défense des homosexuels ou à la ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, accusée de promouvoir « la théorie du genre » à l’école.

Le défilé, sous haute sécurité, s’est dispersé dans le calme. Un face-à-face bref mais tendu a toutefois opposé des manifestants à une vingtaine de militants « antifascistes ».

Six membres du groupe féministe Femen ont été interpellées et placées en garde à vue pour exhibition sexuelle, selon une source judiciaire. Plusieurs personnes étaient également gardées à vue pour port d’arme parmi les sept autres personnes interpellées au cours de la manifestation.

À l’autre bout de Paris, une centaine de personnes, notamment des couples homosexuels, se sont rassemblées pour « répondre à la haine propagée par la Manif pour tous en se faisant des bisous », lors d’un « kiss-in » place de la République.

Départ du défilé de la Manif pour Tous, le 16 octobre 2016 à Paris. © AFP

© AFP Eric FEFERBERG
Départ du défilé de la Manif pour Tous, le 16 octobre 2016 à Paris

95dfdd5483c1d9204f4b9196f096b621d388d46c-2
Article précedent

La descente de l'atterrisseur Schiaparelli vers Mars a commencé

ad419b19c403a8f2fbe608609e52a4519a13e9c1-4
Article suivant

Syrie: l'EI défait dans sa ville symbole

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Manif pour tous: des milliers de personnes pour peser sur la présidentielle