ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Marcel Tuihani : « Je ne suis pas inquiet »

 

©  APF

© APF

Invité du journal de Radio 1 à l’issue de la perquisition menée jeudi dans son bureau de l’assemblée, le président de l’institution, Marcel Tuihani, a défendu le travail de ses quatre « chargés d’études » embauchés par le secrétariat général de l’assemblée et suspectés de travailler pour le groupe Tahoeraa.

Suite à la perquisition menée jeudi matin à l’assemblée, le président de l’institution, Marcel Tuihani, était l’invité du journal de Radio 1. L’élu a réagi à cette enquête en indiquant que les quatre chargés d’études travaillaient bien « pour l’assemblée de la Polynésie française » mais qu’ils étaient « à la disposition des élus et des groupes politiques ». Par ailleurs, le président de l’assemblée dément que le travail de ces chargés d’études se résume à un « unique rapport ». Il explique que des « notes » ou des « productions » ne sont pas publiées à l’ensemble des représentants et « restent à l’intérieur de l’administration de l’assemblée ». Enfin, Marcel Tuihani conclut : « Si d’aventure, certains modes de fonctionnement sont contraires aux principes de fonctionnement de l’administration de l’assemblée, à ce moment là, je prendrai connaissance de ce qui m’est reproché ».

[zoomsounds_player source= »https://www.radio1.pf/cms/wp-content/uploads/2016/03/Tuihani-sur-perquisition.mp3″ config= »default » playerid= »200903″ waveformbg= » » waveformprog= » » thumb= » » autoplay= »off » cue= »on » enable_likes= »off » enable_views= »off » songname= » » artistname= » »]

Article précedent

Flosse présente sa loi constitutionnelle pour le "pays associé"

Article suivant

Silence, tristesse: le Japon commémore la catastrophe naturelle et nucléaire du 11 mars 2011

1 Commentaire

  1. Iritahua
    11 mars 2016 à 7h06 — Répondre

    Chercher le cerf volant sur cette photo.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Marcel Tuihani : « Je ne suis pas inquiet »