ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Marcel Tuihani « s’inquiète » des propos de René Bidal

© Radio 1

Invité du journal grand format de vendredi midi sur Radio 1 et Tiare FM consacré à la moralisation de la vie publique, le président de l’assemblée, Marcel Tuihani, a réagi aux propos du haut-commissaire cette semaine demandant aux maires présents au congrès des communes de ne pas « affaiblir l’exécutif ». Marcel Tuihani estime que le représentant de l’Etat n’était « pas dans son rôle ».

Le président de l’assemblée, Marcel Tuihani, était l’invité du journal grand format de la rédaction de Radio 1 et Tiare FM vendredi midi. Interrogé sur la moralisation de la vie publique, l’ancien président délégué du Tahoeraa a tenu à réagir aux propos tenus par le haut-commissaire, lundi, lors de son discours d’ouverture du congrès des maires. « Je ne peux que vous répéter ce que je vous ai dit l’an dernier. Ne souhaitez rien, ne proposez rien qui puisse apparaître ou être interprété comme une volonté d’affaiblir l’exécutif du Pays », avait déclaré le haut-commissaire, René Bidal.

« Je trouve que nous ne sommes plus dans la moralisation de la vie politique », a réagi Marcel Tuihani. « Je doute même que nous soyons dans notre statut d’autonomie. Ces propos m’inquiètent. » Pour le président de l’assemblée : « Ce n’est pas son rôle de tenir ce genre de propos. »

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Marcel Tuihani.

Article précedent

Tatauroscope du samedi 05 Août 2017

Article suivant

Être collaborateur d’un élu, c’est faire « beaucoup de social »

3 Commentaires

  1. Teina
    4 août 2017 à 20h44 — Répondre

    Oui je donne raison à Marcel. Le HC est hors sujet, il se croit toujours commissaire de police, donc moralisateur et donneur d’ordre. VIVEMENT sa relève !

  2. MATA
    5 août 2017 à 5h43 — Répondre

    PPPPPPFFFF!!!! L’autonomie a été taillée pour Flosse et non pour le peuple. Pendant longtemps cette autonomie a permit d’élever une caste. L’autonomie finalement ne sert à rien dans son ensemble juste à produire des affaires en justice qui implique toujours et encore nos élus. La moralisation de la vie publique est normale lorsque les fonds proviennent de l’Etat. La belle mentalité de nos élus qui pensent pouvoir continuer à utiliser ces deniers publics à leur guise. Allez un chapitre se tourne, vivement la fin du roman.

  3. Hirinake
    5 août 2017 à 13h02 — Répondre

    Belle mentalite de nos elus…on flingue le Representant de l’Etat at apres on va pleurnicher pour quemander de l’argent a Paris, souvenez-vous des fameux « robinets » de la celebrissime Brigitte Girardin….ce sera bis repetita !

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Marcel Tuihani « s’inquiète » des propos de René Bidal