ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Marine Le Pen approuve le programme du Tahoeraa

Dans un courrier révélé mardi par Tahiti Today, la présidente du Front National, Marine Le Pen, a répondu lundi au président du Tahoeraa, Gaston Flosse, pour lui faire part de son approbation sur « les orientations de la profession de foi » du Tahoeraa et demander officiellement son soutien pour l’élection présidentielle.

Si Gaston Flosse se défend d’avoir donné des consignes de parrainage à ses élus, la majorité des grands électeurs Tahoeraa a apporté son soutien à la présidente du Front National, Marine Le Pen. Nouveau gage de rapprochement mardi, avec la publication par Tahiti Today de la réponse de la candidate frontiste à la profession de foi du parti orange. Marine Le Pen y affirme que si elle est élue à la Présidence de la République, les « orientations » déclinées dans la profession de foi du Tahoeraa constitueront pour « les objectifs du Gouvernement que j’aurai nommé et donc chargé de les mettre en œuvre ».

La présidente du Front National s’engage à favoriser le développement économique et social de la Polynésie. Elle s’engage aussi dans son courrier à « remettre en application l’ensemble des mesures décidées, en son temps, par Jacques Chirac » et ce en mettant des « moyens nécessaires à la réparation des conséquences de toute nature de ces essais, sur les personnes comme sur l’environnement et l’économie du pays ». La présidente du Front National évoque aussi la question de l’évolution du statut, cher au président du Tahoeraa Gaston Flosse, mais sans jamais écrire le terme de pays associé. Le chemin va être long, écrit-elle, car il « suppose d’abord une révision de la Constitution », mais aussi « un accord des Polynésiens, préalablement consultés à cet effet par référendum ».

Ce nouveau statut sera selon Marine Le Pen « un puissant gage de stabilité pour le développement de la Polynésie au sien de la France ». La présidente du FN écrit aussi que pour le développement économique de la Polynésie, « certaines compétences (régaliennes, NDLR) pourraient-être déléguées aux autorités locales » sans préciser lesquelles. Elle conclut en espérant que ses engagements seront de nature à permettre au Tahoeraa de « soutenir avec conviction et sérénité sa candidature à la Présidence de la République ». La décision du parti orange doit être prise en grand conseil dans les jours à venir.

Article précedent

Tatauroscope du mercredi 15 mars 2017

Article suivant

Disparition du journaliste Alex du Prel

10 Commentaires

  1. Taaroa
    14 mars 2017 à 11h12 — Répondre

    Un tsunami se prépare, les Polynésiens sont majoritairement de droite et refusent l’islamisation de la Polynésie française.

    • Marinette
      14 mars 2017 à 13h45 — Répondre

      « ils refusent l’islamisation de la Polynésie française » dis-tu, mais personne n’a l’intention et encore moins les moyens « d’islamiser » qui que ce soit… C’est quoi cette menace invisible ? (et ridicule).

  2. Moana
    14 mars 2017 à 11h33 — Répondre

    Le FN va cartonner dans les outremers et dans le Pacifique il peut dépasser 50 % en PF.

  3. Tiare
    14 mars 2017 à 12h16 — Répondre

    Le FN c’est » l’extrême droite » vous oubliez de le mentionner. Quand je vois que tous les tahoeraa on donné leur signature à M.me Le Pen, à l’exception de Tuihani et Tahuaitu , ils devraient aller se cacher. Heureusement qu’il n’y avait pas de consignes du vieux, on n’est pas dupes. Il leur dirait sautez dans un ravin, ils sauteraient et réfléchiraient après..M.me Le Pen présidente, on verrait le retour des tontons macoutes chez nous. Pitoyable.

  4. Breton jean pierre
    14 mars 2017 à 13h58 — Répondre

    je suis d accord sur les essais nucleaires mururoa 72/74

  5. MATA
    14 mars 2017 à 14h37 — Répondre

    Ahlala, ces présidentielles de 2017 resteront gravés dans les annales de la République française d’un niveau bananière. Pour mémoire en 2013 et ce sont les propos de Dame LE PEN : «à son long parcours politique qui n’est pas sans tache (…) Nous avons parlé des problèmes économiques du territoire, des pistes de développement mais le FN n’entend pas se ranger derrière lui». Au moins si on commence par revenir surs ses propos ne nous faisons point d’allusion quant à leur programme. L’heure est venue d’avaler les couleuvres et elles sont grosses.

    • 15 mars 2017 à 5h37 — Répondre

      Toi qui sembles un observateur attentif de la société polynésienne et qui délivre des sentences plus ou moins cruelles, tu devrais savoir que ce qui n’avale pas, trépasse et que la taille de l’objet importe peu, c’est l’esprit de survie qui prime.

  6. Tane
    14 mars 2017 à 20h50 — Répondre

    Super Mr Flosse – vraiment un grand homme ce mec !!

  7. simone grand
    15 mars 2017 à 6h59 — Répondre

    Programme commun de l’extrême droite: Impunité pour les politiciens inévitablement victimes de complots quand ils sont pris la main dans le sac et ou le pot de confiture des fonds publics.

  8. Iritahua
    15 mars 2017 à 6h59 — Répondre

    Les pilleurs du Territoire changent de camp. Ça c’est de la vraie Pourrie Tique. Faites confiance au tahoeraa. Le vieux lion fout la zizanie pour sortir le bout du nez de la M….. judiciaice.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Marine Le Pen approuve le programme du Tahoeraa