INTERNATIONAL

Masters féminin: une finale Kerber-Cibulkova

Singapour (AFP) – La finale du Masters féminin opposera l’Allemande Angelique Kerber, N.1 mondiale, à la Slovaque Dominika Cibulkova (N.8), dimanche à Singapour.

Kerber n’a laissé aucune chance samedi à la tenante du titre, la Polonaise Agnieszka Radwanska (N.3), balayée en deux manches 6-2, 6-1 en 1h 15 min. Cibulkova a elle battu la Russe Svetlana Kuznetsova dans une demi-finale beaucoup plus serrée en trois sets 1-6, 7-6 (7/2), 6-4.

L’Allemande, âgée de 28 ans, sera largement favorite de la finale face à une rivale qu’elle a déjà battue en poule dimanche dernier, dans un match assez disputé toutefois (7-6, 2-6, 6-3). Kerber mène 5 à 4 dans leurs duels, et a surtout gagné les cinq derniers.

Elle aura l’occasion de terminer en beauté une saison qu’elle a dominée avec deux titres du Grand Chelem (Open d’Australie, US Open), une finale à Wimbledon et, pour la première fois de sa carrière, la place de N.1 mondiale (au détriment de Serena Williams, forfait à Singapour), un honneur qu’elle est sûre de conserver quel que soit le résultat de la finale.

Kerber participe pour la quatrième fois au Masters mais n’avait jusqu’à présent jamais passé la phase de groupes. Elle serait la première Allemande à gagner l’épreuve de fin d’année depuis Steffi Graf en 1996.

– Cibulkova revient de loin –

Cibulkova, 27 ans, est revenue de loin, à la fois dans le match, dans le tournoi et dans sa carrière.

En demi-finale, elle a été d’abord bousculée par Kuznetsova (N.9) avant de retourner la situation grâce à sa condition physique.

A Singapour, elle avait perdu ses deux premiers matches, contre Kerber et l’Américaine Madison Keys, avant d’arracher sa place dans le dernier carré au set-average grâce à un succès sur la Roumaine Simona Halep.

Cibulkova, finaliste de l’Open d’Australie en 2014, est revenue au plus haut niveau après une année 2015 gâchée par une blessure au tendon d’Achille. Tombée à un moment au 66e rang mondial, elle finira la saison au meilleur classement de sa carrière, au moins sixième, voire cinquième si elle gagne le titre.

Kuznetsova, la plus âgée des participantes à 31 ans, s’était qualifiée in extremis pour le Masters en gagnant à Moscou le dernier tournoi de la saison.

L'Allemande Angelique Kerber, le 29 octobre 2016 aprés sa victoire face à la Polonaise Agnieszka Radwanska en demies du Masters de Singapour. © AFP

© AFP ROSLAN RAHMAN
L’Allemande Angelique Kerber, le 29 octobre 2016 aprés sa victoire face à la Polonaise Agnieszka Radwanska en demies du Masters de Singapour

ed4187d7700a4479e35a7457ec3def599e31c945
Article précedent

Top 14: les premiers temps du fordisme à Toulon

8c3fccb23b73aa17f61318848c781805a185b1a7
Article suivant

Le président du Yémen rejette le plan de paix de l'ONU

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Masters féminin: une finale Kerber-Cibulkova