EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Médaille de Tahiti Nui à Vaimalama : point trop n’en faut – Edito 24/12/2018

Je suis moi aussi très heureux pour Vaimalama, son parcours, les valeurs qu’elle incarne déjà, etc etc. Elle mérite son titre largement, cette jeune femme est un trésor de bienveillance, pourvu qu’elle le reste. Mais point trop n’en faut …

L’euphorie est légitime, les démonstrations de liesse populaires aussi, mais je pensais que nos politiques auraient su garder davantage la tête froide. Décerner le titre de Chevalier de l’Ordre de Tahiti Nui à Vaimalama était-il absolument nécessaire ? Selon ce que j’ai pu lire cette distinction est censée honorer, je cite, « plus de 15 années de service ou d’activités assortis de mérites distingués », fin de citation. Alors notre Princesse tout aussi ravissante et méritante soit-elle il y a 15 ans elle avait 9 ans, et en dehors d’une dictée sans trop de fautes et d’un coloriage sans dépasser je n’ai pas trop en tête le genre de « mérites distingués » dont il pourrait s’agir. Bref les critères d’attributions ne sont peut-être pas immuables et doivent être à la discrétion du Grand Maître de l’Ordre, notre Président, qui ferait donc ce qu’il veut. Dont acte.

Et les Misters vous avez vu comme ils étaient adorables et fiers de rendre hommage à leur consoeur en défilant en tête de cortège ? Kevin Richmond était fier d’arborer son écharpe de Mister Grand International. Et là je me suis rendu compte d’un truc. En dehors d’une apparition je cite « privée » à l’aéroport le jour de son retour, son « tonton » de Président n’avait pourtant fait péter aucun petit four entre autres manières de marquer le coup « officiellement » . Oui je sais, Miss France c’est 9 millions de téléspectateurs sur TF1, depuis 30 ans à la télé, le concours auquel a participé Kevin est tout nouveau et se déroule aux Philippines. Mais cela veut-il dire que la capacité des représentants de nos institutions à saluer et célébrer l’accomplissement d’un polynésien en dehors de nos frontières dans ces créneaux doit être liée aux puissances de l’argent et à la taille de la bulle médiatique qui l’entoure ? Et ouais … vaste question.

Mais que vous soyez un garçon, une fille, quelles que soient vos ambitions, et la mesure de vos accomplissements passés et futurs ne faites pas ça pour les paillettes, pour la reconnaissance publique. Oeuvrez pour que vous vous sentiez épanoui et qu’il y ait un maximum de place dans vos cœurs pour aimer. Nulle écharpe, nulle médaille ne fera de vous un meilleur homme ou une meilleure femme que vous ne pourriez l’être à la force de votre courage, pour vous en sortir et faire le bien autour de vous.

Joyeux noël à toutes et tous, bonnes vacances si vous en prenez. A bientôt. Mauruuru

Article précedent

Jeux de Polynésie : Le bilan

Article suivant

Vigilance jaune pour les orages pendant les fêtes

1 Commentaire

  1. 4 janvier 2019 à 6h48 — Répondre

    Toutes ces décorations ont perdu leur valeur, on donne bien la légion d’honneur à n’importe qui maintenant en France, alors l’ordre de Tahiti Nui à une miss, fut-elle miss France quelle importance, ce n’est qu’une médaille sans véritable signification.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Médaille de Tahiti Nui à Vaimalama : point trop n’en faut – Edito 24/12/2018