AFPINTERNATIONAL

"Menacer" l'accord UE-Turquie sur les migrants "n'avance à rien"

Berlin (AFP) – « Menacer » l’accord entre l’UE et la Turquie sur les migrants « n’avance à rien », a déclaré vendredi la porte-parole de la chancelière Angela Merkel, juste après la menace du président turc Recep Tayyip Erdogan d’ouvrir les frontières aux migrants voulant se rendre en Europe.

« Nous considérons l’accord entre la Turquie et l’Union européenne comme un succès commun et la poursuite de cet accord est dans l’intérêt de tous les acteurs (…). Des menaces des deux côtés n’avancent à rien », a déclaré Ulrike Demmer. Les menaces de M. Erdogan ont suivi le vote par le Parlement européen d’une résolution non contraignante demandant un « gel » des négociations d’adhésion de la Turquie à l’UE.

La chancelière allemande Angela Merkel et le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'une conférence de presse, le 31 octobre 2012 à Berlin. © AFP

© AFP/Archives JOHN MACDOUGALL
La chancelière allemande Angela Merkel et le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d’une conférence de presse, le 31 octobre 2012 à Berlin

4613ca9374e0aa5e9add6b1224dfea5fc38ef566
Article précedent

Les modes passent, la danse classique indienne perdure

cf9f6c128d3d966f50c285f775ce99724f44a530
Article suivant

L'armée syrienne gagne du terrain dans la partie rebelle d'Alep

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

"Menacer" l'accord UE-Turquie sur les migrants "n'avance à rien"