ACTUS LOCALESMÉTÉO

Météo France revient sur la saison chaude « atypique »

Image satellite Meteo France

Image satellite Meteo France

Météo France a fait le point jeudi sur la saison chaude qui vient de s’écouler du mois de novembre à fin avril. L’épisode « El nino fort » annoncé par les météorologues a bien eu lieu. Mais c’est au niveau des conséquences du phénomène que la saison a été atypiques puisque l’activité cyclonique a été moins forte que prévue. La prochaine saison chaude s’annonce avec la présence d’un phénomène La nina.

Au mois d’octobre, Météo France avait annoncé un épisode El nino particulièrement fort. Le risque cyclonique attendu était supérieur à 90% en Polynésie. La Polynésie, et plus généralement le Pacifique Sud,  ont bien connu un épisode fort d’El nino. Le phénomène a atteint sa pleine maturité au mois de novembre avec une anomalie dans le réchauffement des eaux de 2,9 degrés formant un « El nino extraordinaire ». La Polynésie a connu seulement trois épisodes forts d’El nino en 1972-1973, 1982-1983 et 1997-1998. Toutes ces périodes ont été synonymes de cyclones, et c’est sur ce point que la dernière saison chaude est « atypique » d’après Météo France. Aucun cyclone n’a touché la Polynésie. Le seul phénomène climatique important à noter est la dépression tropicale modérée, Yalo, qui a touché les Australes en février. The Godzilla El Nino n’aura donc finalement pas mérité son nom. Selon la responsable de la division étude et climatologie de Météo France, Victoire Laurent, les premières pistes d’explications s’orientent vers le réchauffement climatique.

Météo France veut rester prudent sur les prévisions de la prochaine saison chaude. Des premières observations sont déjà possibles grâce aux prévisions faites dans l’hémisphère Nord. Selon les prévisionnistes américains, un épisode « La nina », bien plus frais, est susceptible de faire son apparition. Il pourrait alors se développer jusqu’à la période de saison chaude polynésienne.

La saison cyclonique est finie, mais Météo France souhaite jouer une fois de plus la sécurité en annonçant un risque cyclonique faible de 0 à 25 %.

Article précedent

Huit projets pour les anciens terrains militaires

Article suivant

Venezuela: Vaste exercice militaire sur fond de médiation internationale

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Météo France revient sur la saison chaude « atypique »