INTERNATIONAL

Militant éborgné lors d'une manifestation: un CRS mis en examen

Paris (AFP) – Un CRS de 48 ans a été mis en examen, soupçonné d’être l’auteur du « tir illégitime » d’une grenade de désencerclement qui a occasionné la perte d’un œil à un militant le 15 septembre, lors d’une manifestation à Paris contre la loi travail, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

Ce brigadier-chef a été mis en examen le 4 janvier pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente », en l’occurrence « la perte de l’usage d’un œil » au militant syndical Laurent Theron, selon la source judiciaire, qui confirmait une information de Libération. 

Le policier a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de porter une arme et interdiction d’exercer sur la voie publique, a précisé la source.

Le juge d’instruction a suivi les réquisitions du parquet de Paris en retenant la mise en examen du policier pour une qualification criminelle qui, si elle était conservée à la fin de l’enquête, peut valoir au CRS un renvoi en procès devant une cour d’assises.

Le juge considère que le policier a blessé le militant par « un tir illégitime de grenade de désencerclement », selon la même source judiciaire.

Les investigations menées à ce stade ont permis d’établir que le policier « n’avait pas d’habilitation pour utiliser ce type de matériel » et a fait usage de cette arme « hors de tout cadre légal », a expliqué une source proche de l’enquête.

Laurent Theron, 46 ans, secrétaire médical à l’hôpital Albert-Chenevier de Créteil et militant du syndicat Solidaires, avait été blessé par l' »explosion d’une grenade » lancée par les forces de l’ordre lors de cette manifestation, place de la République, avait affirmé quelques jours plus tard le syndicat Solidaires et son avocat, en se basant sur des images vidéo.

Des CRS dispersent des manifestants contre la loi Travail, le 15 septembre 2016, à Paris.. © AFP

© AFP/Archives Thomas SAMSON
Des CRS dispersent des manifestants contre la loi Travail, le 15 septembre 2016, à Paris.

Article précedent

La France face à la première grande offensive du froid de l'hiver

Article suivant

Hollande: un budget de la Défense à 2% d'ici 5 ans

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Militant éborgné lors d'une manifestation: un CRS mis en examen