ACTUS LOCALESEDUCATION

Minute de silence dans les écoles de Polynésie

Les élèves de Taaone rendent hommage aux morts de la semaine dernière © Vaite Urarii Pambrun

Les élèves de Taaone rendent hommage aux morts de la semaine dernière © Vaite Urarii Pambrun

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La ministre de l’Education, Nicole Sanquer, et la député, Maina Sage, se sont rendues mercredi matin au collège de Taaone, accompagnées de plusieurs agents du vice-rectorat, pour rendre hommage aux 17 morts des attentats de la semaine dernière à Paris.

C’est Guillaume Froeschel, le principal du collège, qui a ouvert les discours en affirmant devant tous les élèves présents que : « Des hommes et des femmes dont le métier était de dessiner la liberté ont été tués (…) la liberté de s’exprimer est un droit absolu pour tout un chacun y compris vous les élèves« . Après la minute de silence, la Marseillaise a été entonnée par tous les présents. La ministre de l’Education a rappelé que : « la violence n’est pas un moyen de communiquer« .

 

Les élèves déjà sensibilisés à ces attentats, et à toutes formes de violence, ont condamné ces actes de barbarie.

 

Nicole Sanquer était la seule personnalité présente du gouvernement, alors même que tous les ministres ainsi que le président étaient attendus. Une absence remarquée au lendemain de la révélation des propos de Gaston Flosse à l’encontre d’Edouard Fritch. Selon Nicole Sanquer, le président avait « une urgence »…

Article précedent

Les marquises passées à la loupe de l’IEOM

Article suivant

Communes : Les amendements Tahoeraa sur des rails

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Minute de silence dans les écoles de Polynésie