EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

Miss Tahiti : un règlement aussi pour les spectateurs ! – Edito 23/06/2017

L’élection de Miss Tahiti est chez nous en Polynésie un moment incontournable. Tout un pays est scotché sur place à la mairie de Papeete ou devant sa télé pour connaître qui parmi les prétendantes décrochera le titre tant convoité.

Force est de constater que s’il y a bien un règlement que chacune des candidates doit signer pour avoir le droit de participer, en revanche au fur et à mesure que les années passent, je me demande s’il ne faudrait pas aussi en instaurer un pour chaque spectateur qui veut regarder.  Pourquoi ? Juste histoire de ne pas transformer un divertissement en écœurement. Evidemment ce serait trop compliqué de faire signer tout le monde, toutefois avoir des petites règles en tête à quelques heures du grand soir, auxquelles on se forcera par principe à adhérer, transformera l’expérience, faîtes-moi confiance.

On va se mettre d’accord, je n’ai pas la prétention de dresser une liste exhaustive mais ça peut déjà servir de base. On va y aller à rebours.

Règle numéro 5 : La bave aux lèvres tu ne guetteras pas avec envie et délectation le moment où celle qui risque de piquer la vedette à ta favorite se prendrait les pieds dans sa robe pour s’étaler. Ou pire et c’est déjà arrivé, où son lala apparaît aux 4 vents parce que le bas du maillot de bain aura lâché.

Règle numéro 4 : Tu ne partiras pas du principe que sur les réseaux sociaux pendant l’élection tous tes commentaires ne peuvent être vu que par ton cercle d’amis restreint. On vit dans une petite communauté et tout se sait. Donc garde toi de vomir sur l’une ou l’autre et critique, si tu le dois, avec retenue et objectivité, et de préférence en argumentant. Tu gagneras ainsi à être connu toi aussi.

Règle numéro 3 : Tu ne te moqueras pas de Jean-Pierre Foucault s’il a le malheur de mal prononcer des mots en tahitien et qu’il est tout en reureu. Nous sommes une terre d’accueil, de tolérance et ce Monsieur vaut mieux que tout ça. Regardez même-moi je ne râle qu’il m’ait piqué mon job que j’avais retrouvé l’an dernier. LOL

Règle numéro 2 : Au moment de l’annonce des résultats tu ne feras pas un scandale en mode poissonnière vulgaire en montant sur scène et en rameutant les journalistes parce que tu desserviras ta cause, même si des journalistes en quête de buzz feignent de s’intéresser à ta tentative d’argumentation aux relents complotistes. Il y a un résultat on ne reviendra pas dessus, on l’accepte sinon on se fait du mal.

Et cela m’amène à la règle numéro 1 : Si ce résultat n’est pas à la hauteur de tes espérances jamais tu n’oublieras que c’est malgré tout un être humain, une jeune polynésienne qui vient de remporter le titre. Que comme toi elle est douée de sensibilité et qu’elle se sentira abîmée si tu t’amuses et notamment sous couvert d’anonymat à la salir partout où tu en auras l’occasion.

Miss Tahiti c’est une fête. L’esprit de la fête c’est polynésien, c’est dans vos gènes, alors restez dignes de cet héritage que le monde entier vous envie et sachez célébrer sans gerber.

Article précedent

Replay A vous la parole - Jean-Pierre Foucault - 23/06/2017

Article suivant

Le replay du journal du Te Aito et des Mondiaux de va'a

4 Commentaires

  1. 24 juin 2017 à 7h36 — Répondre

    Je suis bien d’accord!

  2. Tico
    24 juin 2017 à 16h58 — Répondre

    Oups que de retenue cher maître de cérémonie… eh ben ça c’est du lourd!!! Ouais c’est vrai, faut pas critiquer pour salir, t’as raison, mais quand même, un peu de spontanéité à la polynésienne ne fait pas de mal non plus, sachant que la plaisanterie « verbale maohi » est très imagée, les candidates savent aussi qu’il faut s’armer contre cela, ça fait parti des règles du jeu. Mais il est vrai que la critique ne doit pas être faite dans un but de détruire, salir, faire du mal, là t’as raison à 500%. Et même si l’on est pas d’accord du résultat, ça n’y changera rien. Difficile aussi d’être dans la retenue sans esquisser un sourire quand des événements imprévus surviennent. Bref, deux règles dans n’importe quel ordre: modération et tolérance. 🙂

  3. MOTAHU
    24 juin 2017 à 20h44 — Répondre

    Je valide et merci Taliercio.

  4. Hina Nui Olivain-Brémond
    25 juin 2017 à 12h13 — Répondre

    J’adhère totalement…mais c’est toute une éducation à refaire pour certains, hélas. En tout cas, c’est déjà bien d’y avoir pensé, peut-être que le comité mt s’en inspirera. La spontanéité polynésienne oui… Mais un minimum de retenu ne serait pas inutile pour redonner à cette soirée toute son élégance, c’est une élection de Miss pas un match de foot.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Miss Tahiti : un règlement aussi pour les spectateurs ! – Edito 23/06/2017