ACTUS LOCALESLÉGISLATIVES 2017POLITIQUE

Moana Greig : « Retrouver la prospérité et une égalité de traitement »

© Tahoeraa

À quelques jours du premier tour des législatives, Radio 1 et Tiare FM vous aident à découvrir ou redécouvrir chacun des 27 prétendants à la députation. Portrait du candidat du Tahoeraa dans la 1ère circonscription, Moana Greig.

Âgé de 50 ans, père de cinq enfants, Moana Greig est diplômé de l’École supérieure de l’Éducation nationale. Né à Raiatea, élevé par ses grands-parents agriculteurs qui ne parlaient pas le français, Moana Greig a fait ses études à Montpellier. Il a fait toute sa carrière dans le secteur de l’enseignement : il a commencé à occuper les fonctions de directeur d’école ordinaire à partir de 1994, à Raiatea, puis à Tahiti. Ensuite, à partir des années 2000, Moana Greig a été directeur des écoles d’application, qui accueillaient les normaliens en formation pour le métier d’enseignant. Avant de se lancer dans la course aux législatives et donc de mettre sa carrière entre parenthèses, il était inspecteur de l’Éducation nationale affecté aux Îles Sous-le-Vent. Moana Greig a été ministre de l’Éducation dans le gouvernement de Gaston Tong Sang, entre 2009 et 2011.

Portrait chinois

Si j’étais un animal : Cheval (notions de liberté…).

Si j’étais un événement : Les Jeux olympiques, qui fédèrent les peuples.

Si j’étais un lieu : Le Temehani (montagne sacrée, sérénité, mana…). Le mont Temehani est la montagne de l’île de Raiatea, dans les Îles Sous-le-Vent. Cette montagne revêt une double importance en Polynésie française, car elle contient une flore endémique symbolisée par la Tiare Apetahi (Apetahia raiateensis) et car son ascension est culturellement vue comme initiatique pour les habitants.

Si j’étais une légende politique : Nelson Mandela (notions de charisme, de liberté des peuples et d’humilité…).

Mon livre de chevet : Les chemins de Nelson Mandela (15 leçons de vie politique).

Mon film / ma série immanquable : Avatar.

Mon mentor : Mon grand père, pour la transmission des valeurs.

Ma devise : Ce n’est pas une campagne de séduction mais de conviction. Le superflu des uns est sans limites et l’essentiel des autres n’est pas satisfait.

Ce qui me révolte en politique : Ne pas entendre le désarroi du peuple.

La raison de votre engagement en politique : Servir mon peuple (je me sens proche de lui car je suis avec lui).

Ce que vous détestez en politique : L’arrogance.

La valeur qui vous décrit le mieux : Le partage.

La citation qui vous ressemble : « Si vous parlez à un homme dans une langue qu’il comprend, cela rentre dans sa tête. Si vous lui parlez dans sa langue cela va droit dans son cœur. » – Madiba

Article précedent

Michel Ramel : « le vrai vote utile, c’est celui de ses convictions »

Article suivant

Papeete, capitale mondiale du Beach volley pour les scolaires

2 Commentaires

  1. Tiare 1
    28 mai 2017 à 9h06 — Répondre

    L’arrogance suinte malheureusement par tous les pores du parti politique auquel vous appartenez. Vous « servez votre peuple » mais en rêve , belles et vaines paroles surtout…

  2. Temae
    29 mai 2017 à 8h27 — Répondre

    Et qu’est ce que vous ferez personnellement contre les violences faites aux femmes ?

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Moana Greig : « Retrouver la prospérité et une égalité de traitement »