ACTUS LOCALESECONOMIE

Montet: EDT n’a pas volé 1,5 milliard à ses clients

Facture EDT

Il y a quelques semaines le débat avait fait rage entre Valentina Cross, représentante UPLD à l’assemblée, et le vice-président Nuihau Laurey : les prix de l’électricité sont-ils justes et suivent-ils l’évolution de ceux du baril du pétrole ? Pour Christian Montet, professeur d’économie à l’université, EDT n’a pas fait un « surprofit de 1,5 milliard de Fcfp » et il rappelle aussi qu’une Autorité de la concurrence existe maintenant et qu’elle est justement là pour apporter ses compétences sur ces sujets.

La société EDT fait-elle des surprofits ? Valentina Cross, représentante UPLD à l’assemblée, le dénonce régulièrement dans les médias. Il y a quelques semaines, le leader indépendantiste, Oscar Temaru, a même adressé un courrier au président Fritch demandant la préparation d’un nouvel avenant entre le Pays et la société EDT pour que soit rétrocédé aux consommateurs « un profit injustifié de plus de 1,5 milliard de francs ». Grégoire de Chillaz, le P-dg d’EDT, se défend « d’avoir volé les clients » dans l’édition de ce vendredi de Tahiti Pacifique Hebdo et Christian Montet, professeur d’économie à l’université, explique au micro de Radio 1 pourquoi, selon lui, ce profit de 1,5 milliard n’existe pas.

©Lucie Rabréaud

Plusieurs personnes dénoncent cette courbe du prix du Kilowatt heure qui ne suit pas celle du baril de pétrole. Quand celui-ci baisse, la facture de l’électricité devrait également baisser. Mais cela n’est pas complètement le cas à Tahiti. La charge du fioul représente environ 30% de la facture de l’électricité, le baril de pétrole a, lui, baissé de 50%. Les prix du Kilowatt heure auraient donc dû baisser de 14%. Mais des ajustements tarifaires convenus entre le gouvernement Flosse et EDT ont bouleversé les calculs. Une première baisse de 0,74 Fcfp a été imposée à EDT et au bout de la durée convenue aucun ajustement à la hausse n’a été opéré. C’est ensuite la révision annuelle des prix qui était prévue dans l’ancienne formule tarifaire qui n’a pas été appliquée. Ces modifications ont dû être rattrapées par le gouvernement Fritch car il s’agissait de contrats auxquels le pays ne pouvait se soustraire.

©Lucie Rabréaud

Pour Christian Montet, les inquiétudes sont « légitimes » car il y a effectivement eu des « dysfonctionnements » dans le secteur de l’énergie par le passé. Pour le professeur d’économie une solution existe pour contrôler EDT de manière indépendante : demander l’avis de l’Autorité polynésienne de la concurrence. La structure est là pour remplir ce genre de mission.

©Lucie Rabréaud
Article précedent

Team Lead : Sursis et inéligibilité pour Tuaiva

Article suivant

GB: hommage à la députée Jo Cox, la campagne du référendum gelée

1 Commentaire

  1. Lydie
    17 juin 2016 à 5h40 — Répondre

    Electricité pourtant trop chère pour les petites bourses, alors que les employés EDT déjà nantis ont leur facture divisée par deux.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Montet: EDT n’a pas volé 1,5 milliard à ses clients