INTERNATIONAL

Mort par balle de Jean-Louis Turquin, condamné en 1997 pour l'assassinat de son fils

Paris (AFP) – Jean-Louis Turquin, condamné en 1997 à Nice pour l’assassinat de son fils, a été trouvé mort avec un impact de balle « dans le dos », dans la nuit de vendredi à samedi, à son domicile de l’île antillaise de Saint-Martin, a-t-on appris auprès du parquet de Basse-Terre.

Le vétérinaire avait été condamné par la cour d’assises de Nice à 20 ans de réclusion criminelle pour l’assassinat de son fils de 8 ans, Charles-Édouard, dont le corps n’a jamais été retrouvé. Jean-Louis Turquin, 68 ans, avait toujours clamé son innocence.

Une « enquête de flagrance » pour meurtre a été ouverte, confiée à l’antenne de Saint-Martin de la section de recherches de la gendarmerie de Pointe-à-Pitre, a indiqué à l’AFP Samuel Finielz, procureur de Basse-Terre. 

En libération conditionnelle depuis 2006, Jean-Louis Turquin s’était installé à Saint-Martin en 2010 comme vétérinaire.

Jean-Louis Turquin  arrive au tribunal de Nancy, le 08 décembre 2004 . © AFP

© AFP/Archives JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN
Jean-Louis Turquin arrive au tribunal de Nancy, le 08 décembre 2004

Article précedent

Les anciens enfants réunionnais "de la Creuse" veulent "retrouver leur identité"

Article suivant

Fort Lauderdale: le pistolet du tireur était dans son bagage en soute

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Mort par balle de Jean-Louis Turquin, condamné en 1997 pour l'assassinat de son fils