ACTUS LOCALESENVIRONNEMENT

Nacres malades à Takume : Rohfritsch demande une enquête

Dans un communiqué, le ministère de l’Economie Bleue a réagi aux informations révélées par Tahiti Infos sur le mouvement de mécontentement suite à un transfert de deux mille nacres effectué depuis le lagon de Raroia vers celui de Takume.

Le ministère de l’Economie bleue souhaite réagir en rappelant que tout transfert interinsulaire d’huître perlière de l’espèce Pinctada margaritifera doit obligatoirement être autorisé par la Direction des ressources marines et minières (DRMM), après avis des maires des communes de départ et de destination. Pour ce transfert dans le lagon de Takume, aucune demande d’autorisation n’a été transmise à la DRMM. Suite à une information des perliculteurs transmise ce lundi, la DRMM a immédiatement pris contact avec les responsables des îles concernées. La décision commune de prélever des nacres pour rapidement effectuer des analyses à Papeete a été prise. Une enquête administrative sera par ailleurs menée à l’issue de laquelle le ministère prendra toutes les mesures qui s’imposent. Le ministre de l’Economie bleue, Teva Rohfritsch, souhaite rappeler les perliculteurs à leurs responsabilités et insister sur le fait que la préservation et le respect de l’environnement est l’affaire de tous.

Une ferme perlière des Tuamotu. © Cédric Valax
Article précedent

Des nacres malades déversées à Takume ?

© CESC
Article suivant

Le CESC contre l'indépendance des journalistes

1 Commentaire

  1. Pseudo Tiare
    28 septembre 2016 à 4h22 — Répondre

    Quand on reste assis derrière son bureau à attendre de voir passer des dossiers sous son nez, il ne faut pas s’étonner qu’il y ait de telles dérives.De toutes façons en matière de « non respect de l’environnement », le territoire n’est pas en reste.Et enfin s’il faut compter sur le civisme des perliculteurs on peut toujours rêver…

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Nacres malades à Takume : Rohfritsch demande une enquête