ACTUS LOCALESCULTURE

« Natireva », le prix de la littérature jeunesse

Rainui Tirao, enseignant chef de pôle du centre de lecture-médiathèque de la DGEE. © Radio 1

À trois mois du salon du livre (15-18 novembre), l’association Lire en Polynésie tente déjà de toucher les jeunes lecteurs au moyen de plusieurs actions adressées aux écoliers.

Un nouveau prix du livre jeunesse est lancé cette année. Ce prix s’appelle « Natireva » et s’adresse aux élèves du cycle 3 (CE2 à sixième). Une sélection composée de six livres océaniens va être envoyée aux classes qui participeront. Les élèves devront voter et désigner en fin d’année le premier lauréat du prix littéraire « Natireva », explique Rainui Tirao, enseignant chef de pôle du centre de lecture-médiathèque de la DGEE.

Par ailleurs, pour préparer le salon du livre en novembre, les classes de primaires sont invitées cette année à lire et travailler des ouvrages de Sandrine Beau. Elle vient notamment de remporter le Prix des incorruptibles 2018, catégorie CE2-CM1, pour Le Garçon qui parlait avec les mains (Alice Jeunesse).

Plusieurs classes seront sélectionnées pour rencontrer l’auteur. Rainui Tirao explique le choix de Sandrine Beau.

Le salon du livre aura lieu du 15 au 18 novembre à la maison de la culture avec la présence d’auteurs locaux et étrangers. Et la participation annoncée de deux ONG qui défendent la lecture et de l’écriture, Bibliothèque sans frontière et La Kora.

Article précedent

France et nucléaire : la déconfiture environnementale - Edito 30/08/2018

Article suivant

La cité Bopp Dupont rétrocédée à Faa’a pour un euro

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

« Natireva », le prix de la littérature jeunesse