EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Non James Bond ne sera pas une femme noire, mais 007 oui – Edito 12/11/2020

Quand je pense que certains ont vraiment cru que le prochain acteur à incarner le rôle de James Bond au cinéma serait une femme noire … Même ici j’ai vu passer des publications colériques de personnes qui n’en revenaient pas. C’était pareil à travers le monde entier qui en quelques heures s’est enflammé comme s’il s’agissait d’une Opération tonnerre.

A l’origine de cette levée de boucliers sans précédents les déclarations d’une actrice de couleur qui confirmait à des journalistes qu’elle partagerait l’affiche du prochain James Bond avec Daniel Craig et qu’elle serait le nouvel agent 007. On sait bien que les Diamants sont éternels mais à un moment donné on comprend que le comédien britannique ait envie de tourner la page et de laisser le rôle du célèbre agent secret être incarné par quelqu’un d’autre. C’est ce qui s’était passé avant lui avec les regrettés Sean Connery et Roger Moore, ou même plus récemment avec l’amoureux de la Polynésie Pierce Brosnan. Parce que Tuer n’est pas jouer, ce n’est pas non plus donné au premier venu, donc les paris sont encore ouverts.

Qu’on se le dise le rôle de James Bond après Daniel Craig ne sera pas tenu par Lasanah Lynch. Il y a quand même quelque chose qui aurait pu mettre sur la piste, comment voudriez-vous que les deux soient présents dans le même film ? Que faut-il donc comprendre de sa déclaration aux médias ? Tout simplement qu’elle incarnera un agent secret du MI6 qui portera le matricule 007 car James aura décidé de faire une pause. Cela ne veut pas dire que pour les épisodes suivants dans la célébrissime séquence pré-générique on verra quelqu’un en robe moulante en joue au bout du canon d’un revolver.

Manifestement Le monde ne suffit pas à contenir les flots d’intolérance et de xénophobie quand il s’agirait d’oser. Non pas qu’à force je ne sois pas attaché à la caricature du mâle alpha blanc sérial tombeur qui nous tient en haleine sous différents traits depuis 1962 – car c’est l’essence même du personnage – mais il peut être bon aussi de faire vaciller, un peu, les acquis et les clichés.  Toutefois parce que Demain ne meurt jamais, ou en tout cas pas encore, un jour aurons-nous sans doute l’occasion de nous délecter de ceux qui oseront et assumeront bien plus régulièrement sortir des sentiers battus pour que le 7ème art soit la porte d’entrée vers un nouvel âge de la tolérance. Le plus drôle c’est que chez les anglophones le prénom James peut être donné indifféremment à un homme ou une femme.

D’ici là, le prochain opus nommé « Mourir peut attendre »  … n’en finit justement pas de nous faire languir. Les producteurs veulent nous faire courir aucune risque, le Dangereusement vôtre c’est que dans les films, on se met donc en stand by jusqu’en 2021 à condition que d’ici là on évite le Skyfall comme diraient les américains, oui, que le ciel ne nous soit pas tombé sur la tête …

Article précedent

Journal de 7:30, le 12/11/2020

Article suivant

La revue de presque de Nicolas Canteloup d'Europe 1 - L'intégrale du 12/11/2020

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Non James Bond ne sera pas une femme noire, mais 007 oui – Edito 12/11/2020