EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Nous ne serions toujours pas préparés à l’arrivée d’un astéroïde tueur de planète – Edito 18/12/2017

Le samedi 30 décembre une nouvelle série de science-fiction à sensation débarque sur M6, « Salvation ». Le pitch est le suivant : un jeune étudiant du MIT découvre qu’un énorme astéroïde qui a le potentiel d’être un destructeur de planète arrive tout droit sur la Terre où il s’abattra 186 jours plus tard. La NASA était déjà arrivée au même constat et dans le plus grand secret une course contre la montre s’opère afin de trouver des solutions soit pour détruire ou dévier de sa trajectoire cet objet cosmique menaçant. On peut faire confiance ensuite aux producteurs américains pour jouer la carte du suspense, des complots et autre débauche d’effet spéciaux avec le pays de l’oncle Sam qui finit bien entendu par sauver l’humanité in extremis. Il y a 19 ans le film Armageddon avec Bruce Willis avait déjà fait sensation dans le genre et mettait en lumière une menace potentielle contre toutes les espèces. Car il y a 65 millions d’années c’est précisément ce qui est arrivé. L’impact d’un énorme astéroïde dans le golfe du Mexique a provoqué un tel cataclysme que les plus grands animaux, tels les dinosaures n’y ont pas survécut.

Depuis deux semaines on a beaucoup entendu parlé de `Oumuamua avec sa forme bizarre de cigare et qui venait des tréfonds de l’espace et samedi l’astéroïde Phaëton a frôlé notre planète. Cela fait des années qu’il croise dans notre système solaire mais c’était la toute première fois qu’ils s’aventurait aussi près de nous. 10 millions de kilomètres soit 30 fois la distance Terre Lune, cela peut sembler beaucoup, mais à l’échelle astronomique c’est très proche. Celui-là on l’a vu venir mais ce qui fait froid dans le dos c’est qu’il peut en surgir d’autres quasiment n’importe quand. Car malgré tous les films sortis sur ce sujet, aucun effort mondial de coordination pour l’alerte et la prévention ne s’est fait. Il aura fallu attendre 2013 et la fameuse chute à Tcheliabinsk en Russie d’une météorite qui a surgit de nulle part pour initier une prise de conscience dans les hautes sphères de nos gouvernements.  En août dernier c’est ainsi carrément l’ONU qui officiellement incitait tous les pays bénéficiant d’une agence spatiale à se coordonner. En effet, avec une détection réalisée suffisamment tôt on pourrait gagner du temps et, ainsi, prendre des mesures de protection des populations et des infrastructures publiques. En l’occurrence ce ne serait évidemment pas valable s’il s’agissait d’un astéroïde géocroiseur de la taille de Phaëton.

Pour ce type là, la première chose qui viendrait en tête serait de se dire que les espèces vivantes préhistoriques ne bénéficiaient pas de toute notre technologie actuelle, puisque nous les hommes nous avons déjà posé le pied sur la Lune, que nous nous apprêtons à le faire sur Mars et que nous possédons un arsenal nucléaire tous pays confondus qui pourrait détruire 1000 fois la Terre au bas mot si nous le voulions. Sauf que … cela ne suffirait quand même pas. Alors à moins que comme dans les films de science-fiction ou cette série qui arrive des technologies secrètes n’attendent juste qu’à être déployées du jour au lendemain – mais je ne parierais pas dessus – il serait peut-être temps de mettre à profit notre degrés dévolution plus important que les dinosaures afin de ne pas risquer de périr comme eux.

Article précedent

Football-Jeunes: Match nul des U-15 face à la province sud

Article suivant

Football-Ligue 1 VINI: Central et Dragon maintiennent la cadence

1 Commentaire

  1. Pascal CORCESSIN
    19 décembre 2017 à 6h14 — Répondre

    ia ora na Alexandre,
    Oui, la destruction de le Terrer par un astéroïde géocroiseur n’est sans doute pas dans les préoccupations immédiates des populations alors que les gouvernements enfoncent leurs têtes dans le sable 😉
    Il faudrait – malheureusement – qu’un évènement d’importance, juste un peu plus gros qu’à Tcheliabinsk, tombe sur une ville (une capitale serait mieux pour la prise en compte du danger…) pour qu’enfin, les états se mettent d’accord sur pour chercher une technologie (comme les voiles solaires, ou autre !) susceptible de tirer l’Humanité d’affaire…
    Mais bon, comme le dis la série humoristique sur Arte, le professeur moustache :
    « Avec c’est sûr, vous mourrez moins bête, mais bon, vous mourrez quand même »
    Merci d’attirer l’attention sur ce sujet.
    Très bonne journée et bonnes fêtes de f’in d’année
    Pascal

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Nous ne serions toujours pas préparés à l’arrivée d’un astéroïde tueur de planète – Edito 18/12/2017