ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Nuihau Laurey dénonce des « polémiques stériles »

Vice-président Nuihau Laurey © Cédric Valax

Vice-président Nuihau Laurey © Cédric Valax

Jeudi la 8ème séance de la session administrative 2016 a débuté sous haute tension. Après avoir essuyé un refus de la majorité RMA de faire apparaitre à l’ordre du jour deux résolutions ayant trait à l’énergie, et plus précisément à la baisse des tarifs de l’électricité, l’opposition UPLD-Tahoeraa est passée l’attaque. Leurs cibles : la majorité, le gouvernement et surtout son vice président Nuihau Laurey. L’opposition estime que « Le Tapura agit en réalité pour sauver l’EDT-Engie cette multinationale et préserver son monopole soutenu par Nuihau Laurey ».

Une attitude et des propos qui n’ont guère étonnés Nuihau Laurey qui fait état d’« une union objective entre le Tahoeraa et l’UPLD ». Mais le vice-président regrette tout de même les paroles tenues jeudi matin au sein de l’hémicycle et affirme que pour lui «la politique est un métier noble, même si certains prennent plaisir à se rouler dans le caniveau depuis quelque temps ». Nuihau Laurey maintient que « la mise en place de la commission d’enquête (sur le secteur de l’énergie, Ndlr) est la manière la plus transparente pour faire les choses ». Il rajoute que le gouvernement d’Edouard Fritch a été le seul « qui a acté en moins de deux ans deux baisses du prix de l’électricité, la sortie du FRPH, la proposition de sortir EDT du capital de la TEP, la modification de la formule tarifaire, et quant on voit ce qu’on fait le gouvernement passé dans ce domaine là il devrait tourner leur langue sept fois dans la bouche avant de proférer de telles accusations ». Pour le vice-président il ne s’agit que de « politique politicienne ».

L’élu RMA, Nicole Bouteau affirme de son côté que « l’opposition est dans une attitude polémique totalement démagogique (…) nous sommes d’accord de dire aujourd’hui que EDT a une position hégémonique dans le secteur de l’énergie et on ne peut accepter l’argument de dire que tout cela est de la responsabilité du gouvernement actuel qui est aux manettes depuis peu». De son côté, Sylvana Puhetini, présidente du groupe RMA à l’assemblée, estime que la majorité « a été conciliante avec l’opposition » et regrette que ces derniers, et surtout l’UPLD, soient manipulés.

Après ces attaques directes Nuihau Laurey se réserve le droit de poursuivre leurs auteurs. Après une première action contre Tina Cross et une deuxième contre l’auteur d’un « courrier des lecteurs » publié dans le quotidien la Dépêche, ce serait la troisième plainte pour diffamation que déposerait le vice président dans cette guerre des tarifs de l’électricité.

Article précedent

Les agresseurs du papy sont sous les verrous

Article suivant

L’opposition demande au Pays de racheter EDT

1 Commentaire

  1. Teriivaea
    9 juillet 2016 à 10h00 — Répondre

    Une  » troisième plainte pour diffamation que déposerait le vice-président… ». BREAKING NEWS : Le VP d’aujourd’hui a décidé de porter plainte pour diffamation contre…M. Nuihau Laurey qui, dans son ouvrage, dont je vous recommande vraiment la lecture – c’est édifiant -, « Plaidoyer pour les énergies renouvelables » de 2009, avait écrit plein de méchancetés pas gentilles sur EDT. (lol)

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Nuihau Laurey dénonce des « polémiques stériles »