ACTUS LOCALESEDUCATION

Numérique : Le Pays veut « moderniser l’enseignement »

2015-09-03 SIGNATURE CONVENTION EDUCATION (16)

Le Pays et l’Etat ont signé, jeudi après-midi, quatre conventions relatives à l’éducation. L’une d’elle portait sur la création d’un service mixte pour le développement numérique éducatif à l’école.

Cette convention a pour but de développer l’utilisation du numérique dans les écoles. « Une modernisation de l’enseignement », comme le souligne la ministre de l’Education, Nicole Sanquer-Fareata. Un haut comité polynésien de pilotage de l’école numérique sera donc créé et présidé par la ministre. Ce haut comité décidera des actions à mettre en œuvre dans la lignée de la politique numérique du Pays. Le vice-rectorat apportera un appui technique et pédagogique dans les décisions. Cette modernisation sera aussi « une action envers les archipels », comme l’indique Nicole Sanquer-Fareata, « pour une meilleure communication via le numérique ». Un département numérique éducatif  a également été créé au sein de la Direction générale de l’éducation et de l’enseignement.

Un plan d’équipement des établissements en matériel numérique sera mis en place. En ce qui concerne le premier degré, les dépenses seront à la charge du Pays. Mais pour le second degré, il faudra composer avec la dotation globale de fonctionnement.

D’autres conventions ont également été signées jeudi après-midi. Celle relative à la création de l’école supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) de Polynésie française. La convention portant extension et adaptation des conditions de mise en œuvre en Polynésie française de l’indemnité pour mission particulière attribuée aux personnels enseignants et d’éducation. Enfin, un avenant à la convention entre l’Etat et le Pays relative à l’éducation comprenant l’annulation des mesures de régulations budgétaires en vigueur depuis 2010 présente le montant des crédits budgétaires attribués au Pays cette année : 1 727 133 852 Fcfp. La ministre se félicite que ce montant ait été revu à la hausse : « afin d’atteindre le même montant que l’année 2014 ».

Article précedent

Préavis éclair au Centre hospitalier

Article suivant

Rivières : Les associations refusent le dialogue

1 Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Numérique : Le Pays veut « moderniser l’enseignement »