ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Numérique : plus de 200 millions pour étendre « Fiber To The Home »

Dans le cadre du déploiement de Fiber to the home (FTTH) dans les îles éloignées, Onati devrait recevoir 214, 8 millions de Fcfp. Au total ce sera plus de  715 millions  de subvention qui auront été octroyés pour cette opération.   

Les membres de la Commission de contrôle budgétaire et financier (CCBF) de l’assemblée de la Polynésie se sont réunis mercredi. Plusieurs projets d’arrêté étaient à l’ordre du jour, dont l’attribution d’une subvention d’investissement de 214 797 136 millions de Fcfp en faveur de Onati SAS pour le déploiement d’un réseau de fibres optiques jusqu’à l’abonné, « Fiber To The Home » (FTTH). L’objectif de ce projet est notamment le raccordement de 13 200 lignes d’ici 2022, soit 2 500 lignes cette année, le double l’an prochain, 4 000 et 1700 lignes en 2021 et 2022.

Dans son courrier le président du Pays attire l’attention du président de l’assemblée sur le « caractère urgent de ce dossier» qui devrait être rapidement examiné en conseil des ministres.

Le raccordement à la fibre de 13 200 abonnés supplémentaires d’ici 2022

Cette subvention de plus de 200 millions de Fcfp servira notamment à la « densification » du déploiement du réseau dans les îles de la Société (excepté Maupiti), ainsi qu’au raccordement par le câble Natitua des abonnés des îles éloignées de Fakarava, Rangiroa, Nuku Hiva et Hiva Oa.

La note de synthèse relative à ce projet d’arrêté rappelle qu’une convention avait été signée entre le Pays et l’État pour le financement de Fiber To The Home et par le Fonds exceptionnel d’investissement (FEI). Ainsi en 2014, l’OPT avait bénéficié d’une subvention de 238 663 484 millions, et 262 529 840 millions Fcfp l’année suivante. Au total ce sera 715 990 460 Fcfp de subvention qu’aura reçu l’entreprise pour l’opération FTTH, soit 30% du montant total des investissements.

« Le très haut débit (…) servira de socle pour le développement du secteur économique »

Dans sa fiche de projet, Onati explique que cette opération s’inscrit dans les actions du gouvernement pour « se doter d’infrastructures de télécommunications modernes et pérennes ». La société explique aussi que cette technologie « servira de socle pour le développement de l’ensemble du secteur économique polynésien et notamment celui des populations éloignées ».  

Mais elle souligne aussi que pour y arriver, la « bande passante doit-être de l’ordre de 10 à 30 Mbit/s ».Ce que le réseau capillaire, conçu pour la téléphonie, ne permet pas puisque « son débit est très bas, quelques dizaines de kbit/s ». Ce système peut offrir un ADSL élevé seulement si le câble cuivré est de qualité et que la distance entre l’opérateur et le client est inférieur à 2 kilomètres.

Onati veut « trouver de nouveaux gisements de revenus » grâce à la fibre

Or Onati explique que certaines lignes d’abonnés sont distantes de 7, voire 8 kilomètres, et que de ce fait, l’ADSL ne peut donc guère dépasser 0,5Mbit/s, « ce qui limite considérablement l’accès aux services à valeur ajoutée susceptibles de permettre à l’opérateur de trouver de nouveaux gisements de revenus ». Onati souhaite donc entamer une réflexion sur « l’architecture de distribution du réseau d’accès public » pour bénéficier des « gisements de revenus potentiels (…) accessible via les réseaux très haut débit ».

Fiber To The Home va permettre à tout un chacun, explique Onati, d’avoir l’internet à très haut débit (THD), de l’ordre de 100Mbit/s.

Dans la convention signée entre le Pays et Onati, il est précisé que l’opération devra démarrer au plus tard le 31 décembre de cette année, et Onati a 48 mois pour la réalisation, soit jusqu’à fin 2021.

Article précedent

L’APF va suivre les recommandations de la CTC

Article suivant

Claude Lelouch en repérages à Tahiti en novembre

2 Commentaires

  1. Tutu
    21 septembre 2019 à 5h29 — Répondre

    Tssss. Faites pai d abord papeete quartier paraita la fibre !,,, y a meme pas

  2. Marre
    24 septembre 2019 à 7h39 — Répondre

    hey bande de charlots !!! j’habite à Punaauia, pas loin de carrefour, et nous on n’a pas la fibre !!!! arrêtez d’aller dépenser des centaines de millions pour connecter deux personnes qui ont choisi de vivre isolé de notre civilisation de CONsommateurs et connectez les gens qui se servent du net tous les jours !

Répondre à Marre Annuler la réponse.

PARTAGER

Numérique : plus de 200 millions pour étendre « Fiber To The Home »