ACTUS LOCALESSOCIAL

O oe to oe rima veut sauver le directeur de l’hôpital

© DR

© DR

Ce vendredi, le Centre hospitalier (CHPF) tiendra son conseil d’administration, comme l’ont révélé nos confrères de la dépêche de Tahiti en début de semaine. Un conseil qui n’aura qu’un seul point à l’ordre du jour : la révocation ou non du directeur de l’hôpital Christophe Bouriat.
Jeudi, le syndicat O oe to oe rima a déjà réagi en se désolidarisant des autres centrales syndicales sur le dossier Bouriat. La centrale a déposé un courrier à l’adresse du ministre de la Santé, Patrick Howell, l’informant d’un dépôt de préavis de grève au sein même de l’établissement. Neuf revendications sont à l’ordre du jour, parmi lesquels la fin de la précarité des salariés CDD, la mise en place d’un calendrier de travail avec un échéancier réaliste pour les cadres d’emploi ou encore le maintien de Christophe Bouriat au poste de directeur. René Princier, représentant de O oe to oe rima au CHPF, affirme que les rapports avec le directeur actuel sont « excellents ». « Nous on veut le garder, on ne comprend pas ce qui se passe.

Mais les organisations syndicales A Ti’a i mua, Otahi, CSTP-FO et CSIP ont immédiatement réagi en diffusant un tract que Radio 1 s’est procuré. Dans ce document, les syndicats annoncent que O oe to oe rima est un « traître » et qu’il a déposé un préavis dont tous les points ont déjà été négociés.

greve ootor

LE TRAITRE – 230715 

Article précedent

Jacques Mérot prêt à faire respecter la concurrence

Article suivant

Crumble pommes, chocolat et noisettes

2 Commentaires

  1. MOUETTE RX
    24 juillet 2015 à 5h38 — Répondre

    et HOP, je retourne ma veste! La veille du conseil d’administration et conseil des ministres qui vont déterminer le sort du directeur….
    Bien joué! Bravo!

  2. simone grand
    24 juillet 2015 à 8h58 — Répondre

    J’ai toujours trouvé désolant que les autorités plient devant les dictats syndicaux

Laisser un commentaire

PARTAGER

O oe to oe rima veut sauver le directeur de l’hôpital