ACTUS LOCALESPOLITIQUE

ONU: un séminaire pour éliminer le colonialisme

Richard Tuheiava sera présent à Fidji pour présenter l'avancement des travaux depuis la réinscription de la Polynésie française sur la liste des territoire non-autonomes à décoloniser ©Cédric VALAX

Richard Tuheiava sera présent à Fidji pour présenter l’avancement des travaux depuis la réinscription de la Polynésie française sur la liste des territoires non-autonomes à décoloniser ©Cédric VALAX

Depuis les années 1990, le Comité spécial des Vingt-Quatre, qui siège à l’ONU, organise des séminaires régionaux afin de prendre note des progrès effectués dans la mise en place des mesures de décolonisation. Le prochain débutera ce mercredi à Fidji. Le sénateur Richard Tuheiava est sur place.

Objectif du séminaire: accélérer l’action dans la mise en œuvre de la troisième décennie internationale de l’élimination du colonialisme.

Moetai Brotherson était à l’ONU avec Oscar Temaru lors du vote de la réinscription de la Polynésie française sur la liste des territoires non-autonomes à décoloniser, c’était il y a un an. Il est interrogé par Cédric Valax.

Reste que le mot « décolonisation » en effraye plus d’un. Le « Tavini tour » organisé la semaine dernière pour fêter le premier anniversaire de la réinscription de la Polynésie sur la liste onusienne avait pour but d’expliquer la démarche, il en faudra d’autres comme nous l’explique Moetai Brotherson.

Les contributions des participants serviront de base aux débats que le Comité spécial tiendra à sa session de fond, à New York en juin 2014. Des propositions seront ensuite soumise à l’Assemblée générale de l’ONU concernant la réalisation des objectifs de la troisième Décennie internationale de l’élimination du colonialisme.

Article précedent

Le projet de loi sur la concurrence devant le CESC

Article suivant

Européennes: "c'est un constat d'échec"

4 Commentaires

  1. Fabien Pascal Boythias
    21 mai 2014 à 11h21 — Répondre

    Vous voulez éliminer le colonialisme ?
    Embrassez votre culture Polynésienne, renouez avec la religion maohi, rendez votre pays crédible aux yeux du monde, car 90% des habitants de cette planète ne sont pas au courant de votre existence, subvenez aux besoins de vos administrés et imposez l'enseignement de la langue Tahitienne au même rang que la langue Française dès la maternelle.
    Ensuite, éliminer toutes les religions Chrétiennes présentent en Polynésie Française, qui sont, et resteront les outils de colonisation de masse les plus perfectionnés jamais créés par la race blanche.
    L'évangélisation chrétienne a permis aux Européens d'anesthésier les ethnies locales et les spolier de leur terre et de leur culture. La Polynésie n'est qu'une goute d'eau, il y a l'Amérique tout entière, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Ces pays que vous adorez, qui ont été bâtis sur des génocides et sur le sang de populations décimées. Là-bas, c'est des blancs qui dirigent, et non des Polynésiens qui eux, ont eu la chance de ne pas se faire massacrer.
    Je suis affligé de voir que vous même vous ne comprenez ni votre débat politique, ni votre combat et que malgré vous, vous êtes un pur fruit de la colonisation Européenne qui fait qu'aujourd'hui, le monde (et votre mode de vie) est à l'image des envahisseurs occidentaux que vous méprisez tant.
    Même si l'attitude de la France est discutable, c'est elle qui vous paye tous les mois, paye vos voyages, met de l'argent dans votre assiette et vous permet de rentrer dans les pays développés sans visa, en montrant votre passeport FRANÇAIS.

  2. 21 mai 2014 à 18h44 — Répondre

    tout est dit, merci

  3. HAOA
    22 mai 2014 à 0h25 — Répondre

    Boythias Fabien tane,

    Ia orana,

    Tu parles de l’attitude discutable de la France, tu rigoles ou quoi ! C’est pire que ça. Il y a exactement 171 ans que le royaume de France s’est installée de force chez nous, de manière inommable, en tuant nos ancêtres avec des armes à feu, alors qu’ils ignoraient totalement ce que cela pouvait être, c’est trop facile ! « La guerre franco-tahitienne », ça te dit quelque chose ? Elle dura 4 ans durant laquelle, « Du petit Thouard » à la tête des militaires français, munis de leurs armes à feu, tuèrent sans vergogne nos ancêtres.

    En plus tu dis que, même si l’attitude de la France est discutable, c’est elle qui nous paye ? Pauvre ignorant ! Tu devrais commencer par apprendre ton histoire de France avant de nous critiquer ! Par exemple, tu savais que la France nous vole en douce, de manière subtile, des milliards de FRANCS XPF chaque année, pour les transformer en Euros ?. Mais… la roue tourne et un jour, non seulement, elle devra cesser de nous voler, mais elle devra aussi nous rembourser tout ce qu’elle nous a volé durant des années avec des intérêts en prime. Pour nous c’est un bon placement !!! Comme on dit, il y a un temps pour tout ! Patience et longueur de temps font plus que force et que rage !

    Tu vois, il y a un temps pour tout … Un jour tout rentrera dans l’ordre, tout en douceur. Tu critiquais aussi les religions, mais tu ne cites que celle de Chrétiens. Tu sais, c’est grâce à elle que tu peux vivre en paix chez nous. Réjouis-toi ! Pour l’instant tout est au calme ! Et si tu n’es pas content de vivre chez nous, personne ne te retient ! Tu es libre de t’en aller !

    Je te salue en te recommandant une dernière fois, d’apprendre ton histoire de France !

    • Fabien BOYTHIAS
      23 mai 2014 à 5h47 — Répondre

      Ia Orana Haoa,

      Il y a des informations intéressantes dans ce que tu as dis, et je respecte tes idées.

      Tout d’abord je m’en suis allé vivre ailleurs il y a peu, car je ne me sentais plus a ma place dans une société qui a mes yeux par totalement en vrille.

      Saches que, avant de lire plus bas que je ne suis pas défenseur de la France, étant expatrié en Asie.

      Oui, je suis contre toute forme de religion car elles ont toutes menées, au cours de l’histoire, au fanatisme et à la violence. Je n’ai cité que la religion chrétienne car parler d’autres religions en Polynésie serait une perte de temps, tant elles sont marginales, tant le Christianisme est pratique par plus de 90% de la population croyante.

      Concernant la guerre Franco-Tahitienne, j’ai suivi mes cours d’histoire pendant mon éducation en Polynésie, mais je ne me rappelai pas des détails.
      J’ai donc fait un peu de recherche, la guerre a durée 2 ans (1844-1846), a fait 500 morts dont 160 Français. Les Tahitiens se sont donc bien battus.
      Cependant, autant qu’il y aie eu des morts, les Polynésiens ont ni été décimé, ni massacré et il n’y a pas eu de génocide.

      Je suis curieux de connaitre tes sources quand tu dis que la France vole de l’argent à la Polynésie tous les ans. Je te signale que la France envoie 180 Milliards de francs par ans, sous forme de capitaux indirect, au travers de l’éducation national, de la sécurité et d’autres investissements de l’état. Il est normal à un moment donné qu’il y est un retour sur investissement, autant au niveau des douanes, autant ailleurs.
      Je ne vois pas ce qu’elle pourrait voler à la Polynésie qui basiquement n’a RIEN. Pas d’or, pas de ressources. Notre seul recette est le tourisme mais ça ne pèse pas suffisamment pour être prise en compte.
      Que reste-t’il ? Les terres. Je ne débattrai pas la dessus, d’autres s’en chargeront. Je l’ai mentionné plus haut dans mon autre commentaire, je critique grandement ce qui s’est passé.
      Et quelques milliards de CFP, objectivement, ça ne vaut rien une fois converti en Euro.

      Je n’ai pas de conseil à te donner, seulement des avis à partager avec toi.

      Ouvres les yeux. Si la France se retire demain, c’est la guerre civile et sans cette argent, il n’y aura plus rien si les politiques actuelles ne prennent pas les bonnes décisions en matière de développement. Malheureusement, tous les cerveaux originaires de ton pays, et bien ils se barrent ailleurs, parce qu’une fois qu’ils ont eu leurs beaux diplômes d’ingénieur ou autres, il ne reviennent pas car il n’y a rien pour eux en Polynésie. J’ai 26 ans, j’ai fais toute ma scolarité au Lycée La Mennais jusqu’à ma Terminale S. Tous mes amis sont partis, les connaissances aussi, je peux compter avec les doigts d’une main ce qui sont revenu. Je ne compte pas ce qui sont repartis. J’étais le seul à être resté. 8 ans dans la vie active, j’y croyais, j’ai vu, j’ai réalisé et je me suis barré. Pourtant j’ai grandi en Polynésie, tous mes amis sont d’origine Polynésienne, mais quand je vois l’idiotie et la décadence qu’il y a autour de moi, j’ai préféré partir pour réussir ailleurs.

      J’ai vu récemment le racisme profond qui anime beaucoup trop d’individus, l’hypocrisie collective, l’incompétence et le foutisme permanent.
      Je n’ai laissé que mes parents derrière moi que je vois trimer à plus de 50 ans, quand je vois autour d’eux des fonctionnaires qui sont payés grassement à se branler du matin au soir, pendant que j’ai des amis, POLYNESIENS de souche, en emplois précaires depuis des années, diplômés et talentueux avec une famille à nourrir, mais parce qu’ils sont bons se fond démonter par des imbéciles sans cerveaux et que personne ne dit rien, ne dénonce rien, et bien j’ai préféré partir. J’ai vu des choses que beaucoup ne voient pas durant ma carrière, et je l’ai vu de prêt. Bref, que de la corruption partout.

      Tu me diras, ce n’est peut-être que le reflet de ce qui se fait en France, mais je n’ai pas observé la situation là-bas.

      Il y en a encore à citer, mais je préfère m’arrêter là.

      Encore une fois, il n’a pas d’animosité dans mes propos, juste de la déception après avoir vu trop de chose, alors que je n’ai que 26 ans.

      Te souhaitant le meilleur.

Répondre à HAOA Annuler la réponse.

PARTAGER

ONU: un séminaire pour éliminer le colonialisme