INTERNATIONAL

Open d'Australie: Jo-Wilfried Tsonga boxe son alter ego Jack Sock

Melbourne (AFP) – Jo-Wilfried Tsonga a passé vendredi avec succès son premier test à l’Open d’Australie, un gros combat gagné en quatre sets serrés contre un cogneur dans son style, l’Américain Jack Sock: le voilà en deuxième semaine pour la huitième fois en dix ans.

« Il fallait être bon. Jack joue bien, il est en train de confirmer son talent, il a gagné un tournoi la semaine dernière (à Auckland). C’est un joueur dangereux, en confiance. Même si j’ai dominé pratiquement tout le long, il n’a rien lâché et ça a été tendu jusqu’à la fin », a commenté le Manceau, vainqueur du 20e mondial 7-6 (7/4), 7-5, 6-7 (8/10), 6-3.

Avec un peu plus de concentration, Tsonga, 12e à l’ATP, aurait pu abréger la lutte. Il a eu un break d’avance dans la troisième manche, mené 4 à 0 dans le tie-break puis obtenu une première balle de match avant de lâcher le set sur un smash assez facile dans le filet. 

« Dans les moments décisifs, je suis un peu « lazy » comme ils disent ici (paresseux). C’est à ce moment-là qu’il faut que je remette les gaz et j’ai tendance à me relâcher en me disant +c’est bon c’est plié+ », a-t-il reconnu.

Les spectateurs de la Margaret Court Arena, le central bis de Melbourne, ont vu du tennis tonique et sans chichi.

– Tomic ou Evans en 8e –

« On a des jeux un peu similaires. On s’appuie sur nos services, on essaie de prendre le jeu à notre compte avec notre coup droit. Je suis encore un peu plus à l’aise que lui sur les mouvements de fond de court », a dit Tsonga.

Le lift de l’Américain en coup droit est impressionnant, à tel point qu’on l’a comparé à celui de Rafael Nadal, en version droitière. Mais son jeu est un peu unidimensionnel: il n’a pas réussi un seul revers gagnant de tout le match (contre 24 coups droits) et ses tentatives pour prendre le filet n’ont pas toujours été opportunes.

Le Français n’a jamais paru vraiment en danger. « J’ai eu beaucoup plus d’occasions que lui. J’ai marqué plus de points. En étant un peu plus opportuniste, j’aurais pu rendre les choses plus simples », a-t-il dit.

En huitièmes de finale, Tsonga affrontera un rival abordable, que ce soit l’Australien Bernard Tomic, 27e mondial, contre lequel il a toujours gagné en trois rencontres, ou le Britannique Dan Evans (51e), qu’il rencontrerait pour la première fois.

Jo-Wilfried Tsonga vainqueur autoritaire de l'Américain Jack Sock à l'Open d'Australie, le 20 janvier 2017. © AFP

© AFP PAUL CROCK
Jo-Wilfried Tsonga vainqueur autoritaire de l’Américain Jack Sock à l’Open d’Australie, le 20 janvier 2017

Article précedent

La lancinante attente d'Osamah Alabed, le réfugié malmené par une journaliste hongroise

Article suivant

Avalanche en Italie: peu de progrès autour de l'hôtel dévasté

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Open d'Australie: Jo-Wilfried Tsonga boxe son alter ego Jack Sock