ACTUS LOCALESCULTURE

‘Orama Studio : l’art polynésien d’aujourd’hui

Des battoirs à tapa en impression 3D, une oeuvre de Tokainiua Devatine. © Lucie Rabréaud

Des battoirs à tapa en impression 3D, une oeuvre de Tokainiua Devatine. © Lucie Rabréaud

La jeune association ‘Orama Studio organise sa première exposition au Musée de Tahiti et des îles jusqu’au 31 juillet. L’occasion de se laisser surprendre par des œuvres qui parlent de la Polynésie d’aujourd’hui.

Un congélateur avec des poissons décomposés, des battoirs à tapa en plastique, des toiles, des installations numériques, des uru en porcelaine… L’exposition de la toute nouvelle association ‘Orama Studio surprend et détonne. Pas la peine de chercher, vous ne trouverez pas de tiki ni de umete ici. Viri Taimana, directeur du centre des métiers d’art, Tokai Devatine, enseignant au centre des métiers d’art, Flora Devatine, grande dame de la littérature, Karine Taimana, enseignante spécialisée et Alexander Lee, plasticien, sont quelques-uns des artistes auteurs des œuvres exposées au Musée de Tahiti et des îles. De l’art contemporain comme on n’en voit peu, qui surprend, fait réfléchir, énerve ou reste totalement énigmatique. Une visite guidée était organisée samedi afin d’aider le public à mieux comprendre. Pour Viri Taimana, directeur du centre des métiers d’art, l’objectif est de « mettre en avant un regard polynésien sur la Polynésie ».

Aujourd’hui, l’art contemporain trouve sa place dans un paysage artistique largement occupé par l’art traditionnel du passé. Même si le traditionnel est le socle pour ces artistes qui exploitent ensuite les matériaux d’aujourd’hui pour parler de leur Polynésie.

L’objectif de ‘Orama Studio, une association créée en juin 2015, est de réunir plusieurs personnes avec différentes compétences afin de « révéler la Polynésie d’aujourd’hui à travers les arts visuels dans tous les secteurs ». Art plastique, théâtre, danse, performance, architecture… Et c’est aussi « participer au développement économique du territoire », précise Viri Taimana, membre de cette association. L’exposition est visible au Musée de Tahiti et des îles, jusqu’au 31 juillet.

Oeuvre de Flora Devatine. © Lucie Rabréaud

Oeuvre de Flora Devatine. © Lucie Rabréaud

Oeuvre de Viri Taimana. © Lucie Rabréaud

Oeuvre de Viri Taimana. © Lucie Rabréaud

Article précedent

Espagne: Rajoy réclame le droit de gouverner

Article suivant

100 photos pour revivre le sacre de Vaea Ferrand

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

‘Orama Studio : l’art polynésien d’aujourd’hui