ACTUS LOCALESJUSTICE

« Oscar Temaru est le Mandela polynésien » Minarii Galenon

©Vaite Urarii Pambrun

Les témoins se sont succédés à la barre du tribunal lors de la 3ème journée du procès de la radio Tefana. Tous ont mis en avant la probité du tavana de Faa’a et ne comprennent pas pourquoi il est aujourd’hui convoqué devant le tribunal correctionnel. Ils ont déclaré « Oscar Temaru est le Mandela polynésien », « Oscar Temaru est un élément gênant » ou encore « son indemnité de maire, à mon avis ne sert qu’à aider les autres ».

Après que le leader indépendantiste et tavana de Faa’a Oscar ait été appelé à la barre mercredi, c’était, lors de cette  3ème journée du procès de radio Tefana, au tour de Vito Maamaatuaiahutapu et Heinui Le Caill.

Tout comme Oscar Temaru, les deux prévenus ont déclaré qu’ils niaient les faits qui leur sont reprochés, à savoir « recel de bien provenant de prise illégale d’intérêts d’un élu public dans une affaire qu’il administre ou qu’il surveille ».

 « Plus pluraliste que ça (NDLR radio Tefana) on meurt » Vito Maamaatuaiahutapu

L’ancien président du conseil d’administration de l’association Te Reo o Tefana Vito Maamaatuaiahutapu a déclaré au tribunal que la création de la radio c’était pour « informer la population et aussi pour donner un autre son de cloche que ce que les médias disaient ». Il a ensuite précisé au tribunal que la radio a une « ligne de conduite »,  elle est « pluraliste et n’est pas que politique, puisqu’elle a aussi des émissions religieuses ». Il a aussi précisé à la barre qu’ « il y a des idées reçues. Tu habites à Faa’a tu es indépendantiste, tu habites à Pira’e tu es autonomiste ».

« Oscar Temaru ainsi que le Tavini n’ont pas besoin de la radio pour faire leur propagande » Heinui Le Caill

De son côté Heinui Le Caill a déclaré que radio Tefana « n’est pas un objet de propagande (…) et Oscar Temaru ainsi que le Tavini n’ont pas besoin de la radio pour faire leur propagande ». Il a affirmé devant le tribunal que si c’était le cas « on aurait été majoritaire dans toutes les élections vu le nombre d’auditeurs que nous avons au quotidien ». Il précise ensuite que la radio est « ancrée à Faa’a depuis 30 ans, c’est la radio du quotidien des habitants de Faa’a ». Il a ensuite affirmé que radio Tefana est aussi écoutée au-delà des frontières de Faa’a car « sa programmation musicale plait à tout le monde ».

Après l’audition de Vito Maamaatuaiahutapu et de Heinui Le Caill, le tribunal a appelé à la barre les 12 témoins cités par la défense. Tous ont mis en avant la probité du président du Tavini Huiraatira et tavana de Faa’a Oscar Temaru.

« Oscar Temaru est le Mandela polynésien » Minarii Galenon

L’élue à l’assemblée Chantal Galenon a affirmé à la barre du tribunal qu’Oscar Temaru est « un sage ». Elle a même déclaré avoir travaillé avec les présidents du Pays de ces dix dernières années et a assuré que le tavana de Faa’a a « une ouverture d’esprit, c’est une très grande qualité pour un leader. Il est très collégial ».

Un autre élu à l’assemblée Richard Tuheiava a, lors de son audition, déclaré qu’à « aucun moment nous avons reçu la moindre consigne d’utiliser radio Tefana pour promouvoir l’idéologie indépendantiste ». Il a rappelé que le Tavini a un projet constitutionnel à bâtir et qu’ils se doivent d’être exemplaires sinon « cela décrédibiliserait le combat ». Il a ensuite fait un comparatif avec Pouvana’a a Oopa et a déclaré qu’il était lui aussi « un homme politique gênant, car il dénonçait les essais nucléaires  (…). Oscar Temaru est aussi un élément gênant, car il s’occupe de l’apurement du nucléaire ». Il a terminé son audition en disant « j’ai la conviction que votre tribunal ne sera pas celui de 1959 (NDLR affaire Pouvana’a a Oopa)« .

L’actuelle directrice générale des services adjointe Vannina Crolas (DGSA) a affirmé que son tavana est « profondément droit, soucieux du respect des autres. Il aime sa population et il s’est même appauvri son indemnité de maire, à mon avis ne sert qu’à aider les autres ». Elle a aussi déclaré à la barre du tribunal que lorsqu’elle a postulé à la mairie de Faa’a, elle a annoncé à Oscar Temaru qu’elle n’était pas du tout indépendantiste mais qu’elle voulait mettre ses compétences au service de la population de Faa’a.

A lire aussi: « Il n’y avait qu’une seule radio d’opposition c’est radio Tefana » Oscar Temaru 

Article précedent

Beach Soccer – Coupe des Nations : Les Tiki Toa battent les Salomons 11-6

Article suivant

Les élus de Faa’a demandent à être poursuivis au tribunal comme leur tavana

5 Commentaires

  1. 21 juin 2019 à 5h49 — Répondre

    « Nelson Mandela a lutté contre l’apartheid un système inhumain créé par une ethnie minoritaire pour dominer et imposer ses idées sur une majorité autochtone en Afrique du Sud.C’était la barbarie à ciel ouvert ou l’être humain a été relégué à un niveau pire que celui d’un animal.Il n’avait aucun droit dans son propre pays et rencontrait des « interdits » à tout bout de champ, à chaque coin de rue , dans n’importe quel petit magasin, au cinéma, au stade, etc…C’était atroce et Nelson Mandela a été le grand bonhomme qui a lutté toute sa vie pour abolir cette politique d’un autre age. »
    Quel est le rapport avec la Polynésie Française ? La comparaison avec Mr Oscar Temaru est semble-t-il tout à fait déplacée.

  2. Ben Neb
    21 juin 2019 à 8h44 — Répondre

    Mandela polynésien…….donc Oscar a passé 27 ans en prison dans un pays ou sévit l’apartheid………..“Que ta langue ne devance pas ta raison.”Chilon de Sparte.

  3. maraamu
    21 juin 2019 à 19h17 — Répondre

    C’est vrai Mr Oscar Temaru n’est pas Nelson Mandela, mais son combat pour que l’on arrête de prendre les polynésiens pour des enfants et pour que l’on reconnaisse le plan machiavélique de la France pour réaliser les essais nucléaires en Polynésie afin que celle-ci puisse se doter de l’arme nucléaire a toujours été mené pacifiquement (bien qu’il y ait eu des débordements qui ne sont pas de son fait).
    Maintenant qu’il devient gênant car il a pu remettre la Polynésie sur la liste des pays à décoloniser et qu’il a porté plainte contre la France pour crime contre l’humanité (ça fait sourire certains) on vient lui chercher des poux. Mais ce qui a été fait à Pouvanaa par le président de Gaulle pour installer le CEP, aujourd’hui on essaye de le refaire à celui qui remet en question l’image de la France dans le monde.
    En tout cas Radio Tefana ne gênait jamais la France tant qu’elle s’attaquait à Gaston Flosse le défenseur de la France et qui aujourd’hui a été abandonné par cette dernière à son sort.
    Oscar Temaru n’a jamais fait de prison mais si la France à travers son procureur veut l’y mettre il faudra que ce soit pour de vrais délits ou crimes.

  4. girard
    22 juin 2019 à 1h30 — Répondre

    Je pense que certaines personnes devraient lire l’histoire de MANDELLA………… ce petit maire nous l’avons vu à l’oeuvre pendant son mandat de golfeur………!!!!!! bonne journée

  5. MARS
    22 juin 2019 à 9h39 — Répondre

    Comparer Oscar Temaru à Nelson Mandela est purement scandaleux. C’est une insulte à ce grand homme de paix et à toutes les souffrances qu’ont connu le peuple Sud-Africain.

Répondre à girard Annuler la réponse.

PARTAGER

« Oscar Temaru est le Mandela polynésien » Minarii Galenon