ACTUS LOCALESJUSTICE

Outumaoro : il poignarde le petit ami de sa fille

© Cédric Valax

On en sait plus sur les circonstances de la mort du jeune homme de 21 ans blessé au couteau mercredi matin à Outumaoro. Etudiant sans histoire, la victime était allée rendre visite à sa petite amie quand le père de la jeune fille les a surpris. L’homme a été déféré jeudi après-midi devant un juge d’instruction et placé en détention provisoire.

Le jeune homme décédé mercredi matin après avoir été blessé au couteau par le propriétaire d’une maison dans laquelle il venait d’être surpris n’était « ni un agresseur sexuel, ni un voleur ». 24 heures après le drame, le procureur de la République, Hervé Leroy, a fait le point avec la presse alors que le mis en cause, âgé de 54 ans,  attendait d’être présenté à un juge d’instruction. « Les investigations ont pu établir ce jour que la victime décédée était le petit ami de la fille de l’auteur des faits qui ignorait l’existence de cette relation née il y a plusieurs années » a précisé Hervé Leroy. Le procureur a rajouté que c’était la jeune fille qui avait ouvert à son amant pour que celui-ci puisse venir lui rendre visite. C’est une fois le pot-aux-roses découvert par le père de famille que la situation a dégénéré comme l’explique factuellement Hervé Leroy.

Le quinquagénaire est poursuivi pour « violences volontaires avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Il a été déféré jeudi après-midi devant un juge d’instruction qui lui a signifié sa mise en examen. Présenté au juge des libertés et de la détention, le mis en cause à demandé un délai pour préparer sa défense. Il sera de nouveau entendu mardi comme le précisent nos confrères de TNTV. En attendant il a été placé en détention provisoire. Inconnu de la justice, le jeune homme décédé était étudiant en deuxième année d’études de gestion à l’Université de la Polynésie.

Article précedent

Trafic d’ice : le parquet requiert 6 et 10 ans de prison ferme en appel

Article suivant

Washington sanctionne Moscou pour ingérence, le Kremlin promet des représailles

1 Commentaire

  1. simone grand
    30 décembre 2016 à 17h03 — Répondre

    Si le jeune homme avait rendez-vous avec la fille de la maison, il aurait dû saluer les parents et ne pas faire comme s’ils n’existaient pas à moins qu’il se soit agi d’un motoro alors à ce moment -là, on fait en sorte de ne pas être surpris.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Outumaoro : il poignarde le petit ami de sa fille