EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

Pakumotu, Tarquin, choisissez votre royaume … ou pas. – Edito 03/06/2016

C’est presque passé inaperçu dans la presse locale hier mais j’apprenais par nos confrères de Polynésie 1ère que ce jeudi le souverain autoproclamé de la République monarchique Pakumotu avait réinvesti le terrain d’Outumaoro et ce afin de célébrer le 2ème anniversaire de la création de son parti. Mais il y a un hic, ce terrain est une propriété du pays, on n’a pas le droit d’y pénétrer comme dans un moulin. Les forces de l’ordre sont alors intervenu et sa majesté Terii Athanase 1er du nom a été interpellé avec neuf de ses hommes.

Il y a quelque chose d’éminemment pathétique là dedans. Un pauvre monsieur s’autoproclame roi et des gens du jour au lendemain se mettent à le vénérer. Ce roi de pacotille qui a déjà fait 6 mois de trou pour acte d’intimidation car ses sbires crânaient avec de vrais flingues et avaient même tiré avec l’un deux. On pensait que cela avait pu servir de remède à ce déballage de grand n’importe quoi, mais non. La leçon n’était semble-t-il pas assez sévère.

C’est déjà tellement pathétique de voir au quotidien depuis des années l’espace public occupé en bas de Outumaoro que cela ne m’étonne pas que cela puisse donner des idées à certains qui tentent d’aller plus loin dans leur délire. Vous voyez de quoi je parle ? Quand vous descendez de la RDO juste après le pont, il y a cette Fiat Panda blanche mais taguée avec systématiquement aux alentours un rasta tout tatoué qui souvent à l’air d’être en pleine incantation. Il trace de longues lignes au sol sur le terre plein central où il dispose sur des cordes à linge ou à même le sol différents panneaux dont la tentative de décodage a la vertu de parfois faire passer le temps lorsque l’on est pris dans les embouteillages.

Mais en vérité, c’est d’une tristesse absolue. Apparemment cet énergumène est un peu le fou de son roi. Qui n’est pas le même que celui dont je parlais au début. Ce souverain surnommé le Tarquin par son manant revendiquerait quasiment toutes les hauteurs de Punaauia depuis ce bout de terrain. A force c’est devenu une attraction, mais le souci, c’est qu’en laissant faire, on donne le mauvais exemple. Quelle image donne t on aux touristes qui sont très nombreux à passer par là ? Cette occupation illégale et permanente de l’espace public est une insulte à notre intelligence à toutes et tous. En laissant faire encore et encore, on cautionne tous les délires. Un élève de CP pourrait lui même poser un diagnostic d’une maladie mentale sévère à propos de l’auteur des textes de ces panneaux qui sont surréalistes. Au début on rit, et puis on est agacé.

A laisser s’installer tout est n’importe quoi avec pignon sur rue on finit par tous se décrébiliser, je préfère qu’on considère la Polynésie pour une autre forme de folklore.

Article précedent

Euro-2016: Hollande admet une "menace" contre la sécurité

Article suivant

Top 14: Clermont et Toulon en demies, du classique en barrages

1 Commentaire

  1. Wizard
    27 août 2016 à 5h47 — Répondre

    Plus on est de fous.. Plus on rit… N’est-ce pas?..Faut juste faire comme avec Pakumotu. Planquer des flingues chez ces fous.. Ensuite débarquer avec la flicaille et les médias pour embarquer ces fous puis direction nuutania… De ce fait on fabriquera ainsi un motif valable et surtout légal pour pouvoir emprisonner ces fous… Un genre de remake du scénario et complot contre Pouvanaa..

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Pakumotu, Tarquin, choisissez votre royaume … ou pas. – Edito 03/06/2016