ACTUS LOCALESECONOMIE

Panier en paeore contre sac plastique

© Ministère de l’Artisanat

‘Ete : c’est le nom de l’opération lancée par le ministère de l’Artisanat pour nous inciter à changer nos comportements et à aller faire nos courses avec des paniers traditionnels, plutôt qu’avec des sacs plastique à usage unique. Pendant trois jours, début décembre, des paniers en pandanus, mais aussi des sacs en tissu, en toile, ou encore en papier, seront vendus dans les galeries marchandes de plusieurs grandes surfaces.

Vous avez peut-être aperçu de grandes affiches en ville avec, écrit en grand, le mot ‘Ete, et une date : du 1er au 3 décembre. Derrière ces affiches énigmatiques à l’allure très « Games of thrones » se cache une opération du gouvernement pour valoriser l’artisanat et faire des sacs en paeore (pandanus) une alternative aux sacs plastique à usage unique, appelés à disparaître. Pendant ces trois jours, dans les galeries marchandes de quatre grandes surfaces de Tahiti, des sacs fabriqués par des artisans locaux seront vendus par des professionnels. Le but, comme l’explique le ministre de la Culture, de l’Environnement et de l’Artisanat, Heremoana Maamaatuaiahutapu, c’est d’inciter les gens à « changer de comportements » sans attendre qu’un texte interdisant les sacs plastique à usage unique « vienne régir nos vies ».

Une quinzaine d’artisans participent à l’opération, en proposant des paniers traditionnels en paeore, mais aussi des sacs originaux en tissu, en papier journal ou magazine, ou même des cabas fabriqués à partir de sacs de coprah. Pour Iaera Tefaafana, présidente du Comité organisateur des expositions artisanales des Îles Australes, « c’est une fierté » de voir ses paniers vendus dans les grandes surfaces, et l’occasion de vendre ses créations à un public différent de celui des salons d’artisanat. Si elle participe à l’opération, c’est aussi parce qu’elle veut aider à préserver l’environnement.

Au fenua, c’est surtout au marché et dans les commerces de proximité qu’on le trouve le plus de sacs plastique à usage unique. Alors pourquoi avoir lancé cette opération dans les grandes surfaces ? Pour Jerry Biret, coordinateur de l’événement, il s’agit de toucher un large public.

Ce ne sont pas seulement des sacs de course qui seront vendus dans les grandes surfaces début décembre, mais aussi des sacs à dos, des porte-documents, des pochettes et des porte-monnaie. Beaucoup de ces réalisations sont fabriquées en paeore. Le ministre de l’Artisanat précise avoir « déjà pris des dispositions pour soutenir la plantation de pandanus afin que cette ressource ne vienne pas à manquer demain ». Ceux qui replantent des pandanus sur des terrains privés peuvent ainsi bénéficier d’une prime.

Pratique :

L’opération aura lieu du 1er au 3 décembre inclus dans quatre galeries marchandes : Moana Nui à Carrefour Punaauia, Pacific Plaza à Carrefour Faa’a, Champion Mahina, Temahame Nui à Carrefour Taravao.

Article précedent

Quatre jours de zen à To’ata

Article suivant

La commission de cadrage de la loi Morin enfin créée

2 Commentaires

  1. Hereiti Moutouh
    24 novembre 2017 à 5h30 — Répondre

    Jolie initiative

  2. Mickaël CERCO
    7 juin 2018 à 20h15 — Répondre

    Excellent !!!

Répondre à Mickaël CERCO Annuler la réponse.

PARTAGER

Panier en paeore contre sac plastique