EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Papeete : déni de dignité pour les SDF à propos de leurs chiens – Edito 21/06/2018

Le cri du cœur de Père Christophe publié sur les réseaux sociaux a créé un véritable effet boule de neige auprès du public. Hier les médias l’ont relayé. En cause des consignes données par le Maire de Papeete, qui aurait lui-même suivi l’avis du Ministre de la Santé. La fourrière municipale aidée des mutoi ont donc procédé a une razzia sur les compagnons à 4 pattes des personnes sans domicile fixe de la capitale.

Quand vous n’avez rien ou presque rien, que tout vous semble s’assombrir, que l’espoir est aux abonnés absents, vous trouvez de la joie où vous le pouvez. Il n’est plus à démontrer qu’il peut exister un véritable lien entre un maître et son chien, et j’oserais même dire, une amitié. Et lorsque l’on vous prend de force votre compagnon, votre ami, parfois même votre confident, il ne vous reste que vos yeux pour pleurer.

Parce que l’on doit traiter un problème qui concerne les animaux a-t-on pour autant le droit de se dédouaner de toute forme d’humanité ? Parce qu’aucun politique à quelque niveau qu’il soit n’a été foutu de régler le problème des SDF depuis des années, doit-on accepter que l’on veuille cacher la misère sous une couche supplémentaire de souffrance ?

J’aurais pu écrire cet édito dès hier, mais je voulais faire les choses dans les règles, laisser une chance aux service municipaux, de me donner leur point de vue. Mes demandes auprès du bureau du Maire sont restées lettres mortes, le directeur des services qui devait me rappeler ne l’a jamais fait. C’est bien dommage car à l’heure de la communication instantanée, que notre capitale ne soit pas en mesure de gérer une communication de crise reflète d’une situation particulièrement pathétique. On oppose un silence assourdissant à des citoyens qui veulent comprendre, et on donne le bâton pour se faire battre en laissant son image se faire pourrir. Et 48h plus tard ce seront les mêmes, la gueule enfarinée qui pavoiseront parce qu’ils sont parvenus au bout de x mandats à redonner un peu d’allure à 300 mètres de trottoir sur le front de mer qui seront inaugurés quand le reste de la ville est immonde et ne ressemble à rien.

Trump fait mettre des enfants en cage, ici ce ne sont que des chiens certains diront, mais l’esprit reste le même : on agit en dépit du bon sens et de la morale parce que l’inconséquence a été érigée trop longtemps au rang de vertu, qu’on a laissé faire, et qu’un soubresaut de responsabilités fait qu’on agit parce que la situation apparaît critique. Moi j’appelle ça de la nullité, et vous ?

Article précedent

Le répondeur de 7h30, le 21/06/2018

Article suivant

Football – Patrice Flaccadori : ” accompagnez vos enfants ! “

6 Commentaires

  1. Delescaut
    21 juin 2018 à 14h31 — Répondre

    Je suis choqué en lisant votre journal de ce matin concernant les sdf du centre de Papeete.
    Y a t’il un arrêté municipal qui comme on peut le voir en bord de certaine plage interdit à nos sdf d’avoir voir leurs chiens au centre de Papeete ? Je n’ai vu ni panneau ni interdiction. Que ce serait il passe si à ce moment je passais en promenant mon chien ? Me l’aurait il pris également ou bien fait il être SDF !
    La divagation des animaux ne rentre pas dans ce cas. Il est facile d’utiliser un terme sans que celui ci ne soit approprié. L’animal était il a plus de 100m de son maître ? Avait il un collier ? L’animal obéis il a son maître si ce dernier l’appel ? La divagation d’un animal ne rentre pas en compte dans ce cas là. Les SDF n’ont pas de toit, mais ils ont des droits. Les mêmes que nous autres. Je travaille en centre ville, jamais agressé, souvent sollicité pour une pièce. Un « merci » ou un « c’est pas grave monsieur ». Rien de plus. Je n’ai jamais marché sur une crotte, jamais senti menacé.
    Ou est l’arrete Municipal !? Les articles qui prévoient et réprime l’infraction ? Ces même sdf ont ils reçu un PV de saisi ?
    C’est du vol, une atteinte à l’integrite et à la vie privé si ce n’est pas le cas. Un abus d’autorité.
    Et nos chiens errant qui ne manque pas de traverser la route la nuit ! Ces aboiements interminables ! Je me suis fait agresse par une meute de chien il y à quelques mois. J’ai appelé les muto’i et personne n’est Venu ! 30000xpf de veto pour mon toutou, une frayeur pour moi ! A quand la prochaine !!!

  2. mataiapo
    22 juin 2018 à 6h40 — Répondre

    Retirer les chiens aux S.D.F je ne crois pas qu’ils soient en liberté je pense qu’il serait plus utile de se défaire des rats qui pullulent place Vaiete et faire un (peu) de nettoyage dans la ville et pas seulement dans le centre .Moi je n’ai jamais été agressé par ces chiens

    • Nelson GOBRAIT
      22 juin 2018 à 9h13 — Répondre

      Iaorana,toi peut-être,mais d’autre l’ont été,
      Ia maitai
      Nelson GOBRAIT

  3. Nelson GOBRAIT
    22 juin 2018 à 9h10 — Répondre

    Iaorana Alexandre,je prend le temps aujourd’hui de lire, comme a chaque édito que tu post, tes commentaires qui me semble pleine de sagesses,en effet il peut semblé choquant de ne voir que la partie négative du problème lié aux chiens errants,si ,il est vrai que certains de ses chiens sont peut-être attaché a leur maitre,pour la plupart ,ils sont laissé en divagations,et sont très agressifs, je trouve que le maire ne fait que son travail en sécurisants les alentours de la ville,de surcroit ,concernant les « SDF », pour beaucoup ils le sont,non pas par perte de travails(très peu ),mais par choix et d’autre par reniements de leur propre famille,dans certains cas relèveront plus d’une prise en charge psychologiques,il est trop faciles de jeter la pierre sur celui qui ne fait que son devoir,comme un bourreau qui exécute les ordres de sa hiérarchie,mais si au finale c’était pour le bien de tous,pourquoi pas,et enfin pour parler de se qui se passe en Amériques,sous la mandature TRUMP,beaucoup de ceux qui fuit leur pays,les mexicains,savent ce qu’il fonts,et ce a quoi ils exposes ,tentent leurs chances de gagné l’Amérique,envers et malgré tout,pour essayé de d’être riches(ils paient des sommes faramineuse aux passeurs)qui de ceux la sont a blâmer,celui qui se contente de faire respecter la loi ou ceux qui se mette en situation,ou comme tu le dit si bien, en donnant le  » batons » a leurs bourreaux ,une occasion de les battres….
    Ceci pourrais faire l’objet d’un débat future,il ya tand de choses a dire,

    Ia maitai

    Nelson GOBRAIT

  4. 22 juin 2018 à 11h57 — Répondre

    On ne peut que partager ton avis Alexandre. Mais faut-il que le laxisme des politiques engendre la misère animal ? SDF et chiens ont toujours vécu ensemble…

  5. Redington
    23 juin 2018 à 19h09 — Répondre

    Je suis atterrée de ce sadisme c’est pitoyable et je pleure de cette ignominie

Laisser un commentaire

PARTAGER

Papeete : déni de dignité pour les SDF à propos de leurs chiens – Edito 21/06/2018