ACTUS LOCALESEDUCATIONSANTÉ

Parents d’élèves et enseignants dénoncent des mesures trop timides

©FB

Hier les parents d’élèves et les syndicats enseignants demandaient la fermeture des établissements scolaires et la mise en place d’un confinement général. Les autorités de l’État et du Pays n’ont pas exaucé leur vœu, puisque les écoles, collèges et lycées restent ouverts et le confinement n’est en place que durant les weekends.

« On ne peut pas être complètement satisfait » déclarait Tepuanui Snow après les annonces faites par Dominique Sorain et Édouard Fritch hier soir. Plus tôt dans la journée, la Fédération des parents d’élèves de l’enseignements public (Fapeep) et plusieurs syndicats d’enseignants demandaient la mise en place d’un confinement général et la fermeture des établissements scolaire avec passage à l’enseignement à distance, seule façon selon eux de casser la chaîne de transmission du covid tout en maintenant une certaine supervision sur les enfants.

Selon le président de la Fapeep, l’institution n’est déjà plus à même d’assurer aux élèves un enseignement de qualité dans de bonnes conditions sanitaires, en raison de nombreuses absences dans les rangs des professeurs et des agents.

Les organisations de parents d’élèves et d’enseignants demandent à être reçus au plus vite par les autorités du Pays et de l’État. Ils risquent d’être déçus : lors du dernier confinement en métropole, les établissements scolaires étaient restés ouverts, l’Éducation nationale maintenant une stratégie de fermeture de classes ou d’écoles et de passage à l’enseignement à distance selon l’évolution de la situation.

Lundi, 25% d’élèves, 15% des professeurs et 20% des non enseignants étaient absents dans les établissements publics

Dans un communiqué diffusé mardi soir, le ministère de l’Éducation faisait le point : lundi 16 août, 75% des élèves étaient présents dans les écoles et les établissements scolaires. En outre, 85% des personnels enseignants et 80% des non enseignants étaient présents dans l’enseignement public.

Les fermetures partielles ou totales d’écoles, de collèges et de lycées se font en fonction des préconisations du ministère de la Santé et de la prévention sur la base du vade mecum sanitaire en vigueur. Les parents d’élèves concernés sont informés directement par les écoles et les établissements scolaires.

À compter du mercredi 18 août, 20 écoles du 1er degré et 7 établissements scolaires du second degré de l’enseignement public sont touchés par des fermetures partielles ou complètes de 7 à 10 jours.

 

 

 

 

 

 

Article précedent

Confinement le weekend, mais pas (encore) en semaine

Article suivant

La Nouvelle-Zélande confinée trois jours après la découverte d'un cas local de Covid

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Parents d’élèves et enseignants dénoncent des mesures trop timides