EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Pas fiu de faire le pont à un moment donné ? – Edito 22/05/2018

On a vraiment l’impression d’avoir survolé ce mois de Mai. Avec tous ces jours fériés, les ponts grâce au President’s day, au Vendredi Saint, à Pâques, à la Pentecôte, il y a des chances pour que ce soit le mois le moins productif de toute l’année 2018. Mais du coup on prend des habitudes et on en vient à se demander : à quand le prochain jour férié ? Figurez-vous que nous avons de la chance par rapport aux métropolitains. Eux ils sont obligés d’attendre le 14 juillet, le jour de la fête nationale. C’est une demie joie cependant, car cela tombera un samedi. Notre fête de l’autonomie du 29 juin cette année tombera un … vendredi.

(Bruitage : « La fiesta » – Patrick Sébastien)

A peine plus d’un mois à attendre avant un nouveau pont. Allez, on regarde un peu plus loin, quand le 15 août va-t-il tomber ? Un mercredi, génial !

(Bruitage : « Les sardines » – Patrick Sébastien)

Gros potentiel de pont géant en pleine semaine de rentrée scolaire. Nombreux sont ceux qui vont regretter de n’avoir plus personne à élire à cette époque-là.

Quoi qu’il en soit, on rigole mais les jours chômés à cause des fériés ont un véritable impact sur l’économie.  J’apprenais dans le Figaro qu’il faut remonter en 2015 pour trouver une année avec 4 jours fériés au mois de mai. Avant 2015, cette situation ne s’était plus produite depuis 1972 ! Le coût de ces ponts successifs en France correspond à une perte de PIB de plus de 4 milliards d’euros. La compétitivité en prend un sacré coup … mais après tout on a rien demandé, ce n’est pas de notre faute …

Ce week-end dans un de ses articles publié en ligne, le quotidien Ouest-France écrivait avec humour que s’il vous manque un sujet de conversation -pour votre prochain repas entre amis ou en famille, vous pourrez parler de l’année 2046. Le mois de mai de cette année-là concentrera ses quatre fériés en l’espace de treize jours ! Donc prévoyez déjà le coup, en déposant intelligemment 4 jours de congés le 30 avril, le 2, le 4 et le 7 mai 2046 vous bénéficieriez d’un tunnel de 11 jours à vous la couler douce. La perspective est sympa tout l’enjeu sera de pouvoir tenir jusque là dans un monde où l’humanité s’invente plusieurs périls par an. Je ne veux pas jouer les oiseaux de mauvaise augure …

(Bruitage : « Ah si tu pouvais fermer ta gueule » – Patrick Sébastien).

C’est demandé si gentiment …

Article précedent

Programme chargé pour les volontaires des Championnats du Monde !

Article suivant

Boxe : Nos guerriers vont défier les Cagous sur leur Terre

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Pas fiu de faire le pont à un moment donné ? – Edito 22/05/2018