ACTUS LOCALESJUSTICE

Peine maximale pour le violeur de Bora Bora

Le tribunal correctionnel de Papeete a prononcé une peine de 7 ans de prison ferme avec maintient en détention à l’encontre de l’homme qui, en octobre 2015, avait tabassé et violé une adolescente de 17 ans alors qu’elle se changeait dans les toilettes de la plage de Matira à Bora Bora. C’est la peine maximale encourue dans ce dossier correctionnalisé.

Le tribunal correctionnel de Papeete a suivi les réquisitions du parquet en condamnant mardi un homme accusé d’agression sexuelle à la peine maximale de 7 ans de prison ferme, avec maintient en détention. Dans les faits il s’agit bien d’un viol sur une adolescente de 17 ans et le dossier aurait dû être envoyé devant la cour d’assises. Mais la correctionnalisation de l’affaire a été demandée par la famille de la jeune victime qui, selon son avocat, Me Smaïn Bennouar, « n’aurait pas supporté une session d’assises ». L’affaire jugée en huis clos partiel porte sur des faits survenus le samedi 17 octobre 2015. La victime n’était en Polynésie française que depuis quelques semaines et profitait d’une escapade à Bora Bora en famille. C’est alors qu’elle se changeait dans les toilettes de la plage de Matira que son agresseur lui était littéralement tombé dessus et, après l’avoir tabassé, l’avait violé. C’est la mère de la jeune victime qui, inquiète ne pas voir sa fille revenir, avait fait fuir le violeur et donner l’alerte. L’agresseur avait été identifié et arrêté dans la journée par les gendarmes de l’île. Défavorablement connu des services, son casier judiciaire portait à l’époque huit mentions de condamnations pour des affaires de stupéfiant et des faits de violence.

Article précedent

Un polynésien suspecté de djihadisme placé sous contrôle administratif

Article suivant

La mue d'un vestige nazi en complexe balnéaire de luxe

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Peine maximale pour le violeur de Bora Bora