INTERNATIONAL

Pic de crue attendu à Paris, branle-bas de combat dans les musées

Paris (AFP) – Après plusieurs jours de pluies exceptionnelles, la crue de la Seine pourrait dépasser vendredi les 6 mètres, un niveau jamais atteint depuis plus de trente ans, suscitant des craintes de nouvelles victimes.

 Paris, Pont d’Austerlitz à 10H00: le niveau de la Seine est de 5,64 m, alors qu’il n’était que de 1,25 m dimanche (contre 8,62 m en 1910 et 6,15 en 1982) et devrait atteindre un « pic » dans la journée, au-delà de 6,20 m, selon l’organisme de prévention des crues.

 Dans la capitale, le RER C reste à l’arrêt, les musées du Louvre et d’Orsay ont fermé pour évacuer des œuvres stockées dans leurs réserves, deux sites de la Bibliothèque nationale de France sont eux aussi fermés.

Près de Notre-Dame, des morceaux de troncs d’arbres, de palettes dérivent sur le fleuve. Depuis mardi, la circulation est interdite sur la Seine et plusieurs voies sur berges ont été fermées.

Le zouave du pont de l’Alma, célèbre repère des Parisiens, a de l’eau jusqu’aux cuisses. 

Alors que quelques passants s’arrêtent pour le photographier, un joggeur explique à un jeune couple de touristes américains que c’est « un soldat du nord de l’Afrique, quand c’était encore une colonie française ».

Selon Enedis, le gestionnaire du réseau de distribution d’électricité, une aquabarrière va être installée dans la matinée au niveau du pont de l’Alma pour protéger un « poste source », qui permet de transformer la moyenne tension en haute tension.

Début mars, un exercice de simulation grande crue avait été organisé en Ile-de-France: le scénario prévoyait une montée des eaux quotidienne de 50 cm, soit moins rapidement qu’actuellement.

– Maraudes et pompiers –

Malgré les maraudes organisées par la mairie pour s’assurer que des SDF ne restent pas dans des endroits inondables et les équipes des pompiers qui vérifient les péniches, la ministre de l’Environnement Ségolène Royal s’est inquiétée sur France 2 « qu’on puisse découvrir des victimes » avec la décrue qui « va être très lente ».

A la station Pont Neuf sur la ligne 7 du métro, deux agents s’activent à éponger les deux extrémités du quai à coups de serpillère et empilent des sacs de sable. Sur le mur, la fresque de la Monnaie de Paris dégouline.

La RATP a indiqué à l’AFP que le réseau n’était pour l’instant pas menacé, le « seuil d’alerte se situant à 6,60 m ». En 1910, 19 des 63 kilomètres de métro en exploitation à l’époque avaient été inondés.

Face aux importants dégâts matériels constatés en amont de Paris, « l’état de catastrophe naturelle sera reconnu » dès mercredi, a promis le président François Hollande.

La Seine-et-Marne, département durement frappé par les inondations, ne se situait plus vendredi en « risque de crue majeure », selon le site vigicrues. 

Jeudi, un cavalier de 74 ans a été « emporté par les eaux » de l’Yerres dans ce département de la grande banlieue parisienne. La veille, une femme de 86 ans avait été retrouvée morte dans son pavillon inondé. 

Devant la recrudescence des cambriolages en Seine-et-Marne, les gendarmes ont envoyé des patrouilles nautiques alors que les maisons sont désertées par leurs habitants.

Restent en vigilance orange l’Île-de-France, le Cher, l’Indre, l’Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher et le Loiret.

Environ 20.000 foyers restaient privés de courant vendredi matin dans ces deux derniers départements, ainsi qu’en Île-de-France, selon Enedis et, après deux jours sans école, les élèves sont retournés en cours dans la plupart des communes du Loiret.

A Corbeil-Essonnes (Essonne), la Seine a atteint 4m80 à 8H00, et « de sérieux problèmes » pourraient se profiler « à partir de 4m90 » selon son maire Jean-Pierre Bechter. 

Manuel Valls doit se rendre dans l’après-midi dans l’Essonne, notamment à Longjumeau, dont le centre a été totalement inondé et les habitants évacués jeudi en barques.

Depuis le début des fortes pluies le week-end dernier, 20.000 personnes ont été évacuées et mises à l’abri par les services de secours, au cours de 16.000 interventions sur l’ensemble du territoire.

Les inondations touchent d’autres pays européens, notamment l’Allemagne où elles ont fait au moins neuf morts cette semaine.

Le zouave du pont de l'Alma en partie immergé le 3 juin 2016 à Paris. © AFP

© AFP JOEL SAGET
Le zouave du pont de l’Alma en partie immergé le 3 juin 2016 à Paris

Article précedent

Proche-Orient: la France appelle la communauté internationale à se remobiliser

Article suivant

Paris SG: un nouveau cycle sans Laurent Blanc?

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Pic de crue attendu à Paris, branle-bas de combat dans les musées