INTERNATIONAL

Pistorius: son avocat plaide pour obtenir une peine plus légère

Pretoria (AFP) – L’avocat d’Oscar Pistorius a plaidé mercredi pour tenter d’éviter une peine d’au moins quinze ans de prison à son client, martelant que l’athlète avait tiré à travers la porte des toilettes sans savoir que c’était sa petite amie qui se trouvait derrière.

Barry Roux a insisté sur le fait que Pistorius était persuadé qu’un cambrioleur -et non Reeva Steenkamp- était derrière la porte des toilettes lorsqu’il a tiré quatre balles le soir de la Saint-Valentin 2013.

« Dans votre esprit, quand vous entendez un bruit à trois heures du matin, qui cela peut être si ce n’est un cambrioleur? », s’est interrogé l’avocat, alors que la juge Thokozile Masipa pourrait rendre son verdict vendredi. 

« Cela doit nous gêner quand on nous dit que Pistorius doit passer 15 ans en prison. On parle d’un homme sur ses moignons, à 3h du matin qui n’a pas eu l’intention de tuer sa petite amie. Vous envoyez cette personne 15 ans en prison? », a demandé Barry Roux, dans une plaidoirie enlevée. 

L’avocat s’est notamment appuyé sur une autre affaire, où un homme avait tué par erreur sa propre fille en pensant à l’intrusion d’un cambrioleur et avait été dispensé de peine de prison. 

A plusieurs reprises, pendant la plaidoirie de son avocat, Oscar Pistorius est apparu très marqué, la tête plongée dans ses mains, secoué par des sanglots. 

Selon Barry Roux, les témoignages des proches de Reeva Steenkamp sont influencés par leur certitude que Pistorius a intentionnellement tué sa petite amie.

– ‘Nous n’avons pas eu la vérité’ –

« On a l’impression qu’il voulait tuer la victime, qu’il ne pensait pas qu’elle était dans sa chambre lorsqu’il a tiré, qu’il ne pensait pas que c’était un cambrioleur. Mais ce n’est pas du tout ce qu’a conclu la cour d’appel! », a assuré Barry Roux. 

L’avocat a rappelé que la Cour d’appel qui a condamné Pistorius pour meurtre n’a pas spécifiquement indiqué que l’athlète avait volontairement tiré sur sa petite amie mais qu’il avait pu vouloir tirer sur un cambrioleur.  

Peu avant la plaidoirie de Barry Roux, une cousine de Reeva Steenkamp avait livré un ultime témoignage, estimant que Pistorius n’avait pas dit la vérité.

« Tout ce que nous avons toujours voulu, c’est la vérité. Mais nous ne l’avons pas eue, Oscar a changé de version tant de fois », a déclaré Kim Martin devant le tribunal.

Fin 2014, Oscar Pistorius avait été condamné en première instance à cinq ans de prison ferme pour « homicide involontaire ». 

Il avait passé près d’un an en prison avant d’être placé en résidence surveillée, comme l’autorise la loi sud-africaine. 

Mais le parquet avait fait appel et avait finalement obtenu sa condamnation pour meurtre. 

Après Barry Roux, c’est le procureur Gerrie Nel qui livrera son réquisitoire pour réclamer une application stricte du code pénal. 

Pour l’accusation, Pistorius a cherché à tuer en tirant quatre balles de gros calibre à hauteur d’homme dans la porte de l’étroit cabinet de toilette où se trouvait Reeva Steenkamp.

En droit sud-africain, la condamnation pour meurtre est assortie d’un minimum de quinze ans de prison ferme, sauf circonstances atténuantes. 

Oscar Pistorius lors d'une audience au tribunal de Pretoria, le 15 juin 2016. © AFP

© POOL/AFP Alon Skuy
Oscar Pistorius lors d’une audience au tribunal de Pretoria, le 15 juin 2016

Article précedent

Le bac 2016 a démarré avec la philo

Article suivant

Kerviel: ouverture du procès en appel sur les 4,9 milliards de dommages-intérêts

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Pistorius: son avocat plaide pour obtenir une peine plus légère