INTERNATIONAL

Policier tué: le meurtrier présumé condamné pour participation à une filière jihadiste

Paris (AFP) – Le meurtrier présumé d’un policier et de sa femme lundi soir dans les Yvelines était un jeune homme de 25 ans, du nom de Larossi Abballa, condamné en 2013 pour participation à une filière jihadiste entre la France et le Pakistan, a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Il était originaire de Mantes-la-Jolie, a-t-on également appris de source proche du dossier. Jugé avec sept autres prévenus, il avait été condamné à trois ans de prison dont six mois avec sursis pour « association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes ».

Des perquisitions étaient en cours mardi matin, ont indiqué ces sources.

Le meurtrier présumé a tué lundi soir un policier habillé en civil, devant chez lui, avant de se retrancher au domicile de sa victime à Magnanville (Yvelines) et d’être abattu lors d’un assaut du Raid. Dans la maison, les policiers ont découvert le corps de sa compagne, secrétaire administrative au commissariat de Mantes-la-Jolie, et retrouvé le fils du couple, âgé de trois ans, « choqué et indemne ».

Selon des sources policières, l’homme « s’est revendiqué du groupe jihadiste » durant les négociations avec le Raid. Des témoins ont également rapporté aux enquêteurs qu’il aurait crié « Allah akbar » en attaquant le policier.

Quelques heures après, l’agence Amaq liée au groupe jihadiste a affirmé qu’un « combattant de l’Etat islamique » (EI) avait tué le couple près de Paris, selon le centre américain de surveillance de sites jihadistes SITE.

Le parquet antiterroriste s’est saisi de l’enquête, ouverte pour « assassinats sur personnes dépositaires de l’autorité publique en relation avec une entreprise terroriste », « tentatives d’assassinats sur mineur de 15 ans en relation avec une entreprise terroriste », « séquestration sans libération volontaire en relation avec une entreprise terroriste » et association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste en vue de la préparation de crimes d’atteintes aux personnes », a précisé une source judiciaire.

Une réunion à l’Elysée entre François Hollande, Manuel Valls, les ministres de l’Intérieur Bernard Cazeneuve et de la Justice Jean-Jacques Urvoas a débuté autour de 07H50. Le président a affirmé dans la nuit que « toute la lumière sera faite » sur « la nature exacte » de « ce drame abominable ».

Des policiers du Raid lors d'un exercice d'entraînement le 31 mai 2016 au Stade de France à Saint-Denis. © AFP

© AFP/Archives KENZO TRIBOUILLARD
Des policiers du Raid lors d’un exercice d’entraînement le 31 mai 2016 au Stade de France à Saint-Denis

Article précedent

Massacre d'Orlando: l'homosexualité, nouvelle piste pour le tueur

Article suivant

K1 «City Kick Boxing Fight Night» : Henri Burns reste au sommet

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Policier tué: le meurtrier présumé condamné pour participation à une filière jihadiste