INTERNATIONAL

Pollution: seuls les véhicules impairs autorisés à rouler à Paris

Paris (AFP) – Au garage les pairs, au tour des véhicules en immatriculation impaire de sortir. Face à la persistance de la pollution de l’air, la circulation alternée est reconduite mercredi à Paris et sa banlieue pour la deuxième journée consécutive.

Entre 5H30 et minuit, seuls les véhicules dont le numéro sur la plaque d’immatriculation est impair pourront circuler ainsi que ceux qui font du covoiturage ou bénéficient d’une des nombreuses dérogations, a indiqué la préfecture de police de Paris.

Celle-ci avait annoncé mardi après-midi qu’elle reconduisait le dispositif, auquel la capitale a eu recours quatre fois seulement en vingt ans.

Il pourra être « renouvelé jeudi si les taux de concentration constatés mercredi le justifient », a précisé le préfet Michel Cadot.

Les transports en commun seront encore gratuits mercredi, de même que le stationnement résidentiel ou les services vélib’ et Autolib’ pour les nouveaux usagers à la journée.

Toutefois, la liaison du RER B entre Aulnay-sous-Bois et l’aéroport de Roissy, totalement interrompue en raison d’une panne de caténaire depuis mardi matin, sur cette ligne qui transporte près de 900.000 voyageurs par jour, ne reprendra progressivement qu’à partir du « milieu de matinée mercredi », selon la SNCF.

Par ailleurs les mesures de réduction de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée sur les grands axes routiers d’Île-de-France et d’obligation de contournement pour les poids-lourd en transit continueront à s’appliquer mercredi.

Dans un communiqué, le préfet exhorte également les Franciliens, « dans la situation que nous connaissons », à continuer « de limiter leurs déplacements en voiture et de privilégier le covoiturage ».

Mardi, malgré les restrictions de circulation, les bouchons ont été massifs et ont même dépassé les niveaux qualifiés d' »exceptionnels » le matin et le soir vers 18H, selon la direction des routes d’Ile-de-France.

En milieu d’après-midi, la préfecture indiquait avoir déjà verbalisé 1746 personnes.

Le « dépassement du seuil d’alerte pour la pollution aux particules », soit une concentration supérieure à 80 microgrammes/m3 de particules fines dans l’air, dure depuis une semaine, selon Airparif, l’organisme chargé de la surveillance de la qualité de l’air dans la capitale.

La circulation alternée a déjà été mise en place en région parisienne en octobre 1997, en mars 2014 et en mars 2015. 

Son efficacité est questionnée, notamment parce qu’elle « ne cible pas les véhicules les plus polluants », selon un rapport parlementaire.

Un nouveau dispositif, basé sur un système de vignettes, doit remplacer la circulation alternée début 2017.

Contrôle de police à Paris, le 6 décembre 2016. © AFP

© AFP JACQUES DEMARTHON
Contrôle de police à Paris, le 6 décembre 2016

Article précedent

Un buraliste rejugé pour avoir tué un cambrioleur

Article suivant

Baptême du feu pour le Premier ministre Cazeneuve

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Pollution: seuls les véhicules impairs autorisés à rouler à Paris