ACTUS LOCALESSOCIAL

Le retour de Barrillot « dans les tuyaux »

© Lucie Rabréaud

© Lucie Rabréaud

Bruno Barrillot, licencié par Gaston Flosse en 2013, pourrait retrouver sa place de délégué au suivi des conséquences des essais nucléaires. La réouverture de ce service est effectivement « dans les tuyaux », a confirmé Patrick Howell.

L’annonce n’a pas encore été faite officiellement mais Bruno Barrillot pourrait redevenir délégué du suivi des conséquences des essais nucléaires. Le service fermé en 2013 par Gaston Flosse devrait rouvrir ses portes et Bruno Barrillot renommé dans les fonctions qu’il occupait jusqu’à ce que l’ancien président du Pays le vire. Cette délégation de suivi aux conséquences des essais nucléaires avait été créée en 2007 et Bruno Barrillot nommé en 2009 à la tête de ce service jusqu’en juin 2013. Patrick Howell, ministre de la Santé, a confirmé que « c’était dans les tuyaux ».

Dès le Taui, Bruno Barrillot est appelé par le gouvernement Temaru à diriger la commission d’enquête sur les essais nucléaires. Expert indépendant, spécialiste des armements et notamment des armes nucléaires, il a rédigé de nombreux ouvrages et participé à des enquêtes sur les conséquences des essais nucléaires, pas seulement en Polynésie mais aussi en Algérie. Il est le cofondateur du Centre de documentation et de rechercher sur la paix et les conflits, devenu l’Observatoire des armements. Le conseil d’orientation pour le suivi des essais nucléaires et la délégation de suivi des conséquences des essais nucléaires vont être remis en route avec des trois objectifs principaux, comme le détaille Bruno Barrillot : obtenir plus d’indemnisations et plus vite, suivre les évolutions environnementales et créer le centre de mémoire des essais nucléaires.

Le travail de ces deux services pourrait être facilité car aujourd’hui, il existe un consensus autour du fait nucléaire. Les mots du président de la République, François Hollande, lors de sa visite en Polynésie le 22 février dernier, encouragent également le travail de suivi des conséquences des essais nucléaires. Pour Bruno Barrillot, il n’y a plus de craintes à avoir.

 

 

 

Article précedent

Le contrat définitif pour le Mahana Beach toujours pas signé

Article suivant

Nucléaire : Fritch grand absent des commémorations

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le retour de Barrillot « dans les tuyaux »