ACTUS LOCALESSOCIAL

Pour A ti’a i Mua, les négociations sur la PSG ne sont pas terminées

Les premiers textes de la réforme de la PSG doivent être dévoilés ce mois-ci par le ministre de la Santé, Jacques Raynal. Le syndicat A ti’a i mua estime que le temps de la concertation n’est pas terminé et que les travaux du comité de pilotage santé « ne répondent pas à la problématique de la réforme de la PSG ».

Les travaux du comité de pilotage santé n’ont pas permis d’apporter de « réponses claires ni au déficit structurel de l’assurance maladie ni à celui de la retraite », dénonce le syndicat A ti’a i mua, dans un communiqué. Ces réunions ont eu lieu fin février en présence de des professionnels de santé, des associations mais sans les syndicats, à l’exception d’A ti’a i mua. Début mars, le ministre de la Santé a présenté un compte rendu de ces travaux et annoncé la publication de premiers textes au cours de ce mois de mai. « Le temps de la concertation serait terminé » s’étonne le syndicat, pour qui, au contraire, « la concertation est encore plus nécessaire pour parvenir à un accord faisant consensus avec la société civile ». A ti’a i mua demande en premier lieu de se concentrer sur la seule réforme de la PSG et de remettre à plus tard la mise en œuvre du schéma d’organisation sanitaire. L’organisation syndicale rappelle aussi ses positions sur la maladie et la retraite : elle demande notamment l’instauration d’un régime universel d’assurance maladie pour tous les résidents de Polynésie française, le maintien de l’âge légal de la retraite à 60 ans et l’allongement progressif de la durée de cotisation à 40 années. Rappelons que la réforme de la PSG a été lancée en 2010.

Article précedent

19 millions de subventions pour les syndicats

Article suivant

Un collectif budgétaire de 4,7 milliards pour les sinistrés

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Pour A ti’a i Mua, les négociations sur la PSG ne sont pas terminées